Top 10 des meilleures attaques en Europe toutes compétitions confondues

Topito Sport

L’important, c’est les 3 points. Ok, mais pour cela, encore faut-il marquer des buts. Et plein si possible. Top 10 des clubs qui plantent le plus actuellement en Europe.


1- FC Barcelone : 54 buts
Le Barca est en crise. Oui même après en avoir passé 5 en Coupe d’Espagne au Real Murcie. Bien que leader de la Liga espagnola chère à Fred hermel, l’attaque catalane ne pétarade plus autant que les saisons passées. Une disette qui se traduit par un triste record pour Lionel Messi. Le quintuple vainqueur du Ballon d’Or restait en effet sur une série de 5 rencontres (Olympiakos, Séville, Leganés, Juventus et Valence) sans inscrire le moindre but. Avec 17 réalisations en 21 rencontres, Lionel Messi n’en est pas moins le meilleur buteur de club, loin devant Suarez (6 buts) et Paulinho (5 buts). Insuffisant pour faire mieux que dixième (ex-aequo avec 5 autres clubs) au classement des meilleures attaques en Europe avec seulement 54 buts inscrits.


2- Manchester United : 54 buts
En l’absence d’Ibrahimovic, Romelu Lukaku a tenu la baraque en attaque, avec déjà 11 réalisations (8 en Premier League, 3 en Ligue des Champions), bien aidé par Rashford (7 buts) et le super sub Martial (8 dont 2 sur penalty). Une efficacité face aux buts qui permet aux Red Devils de monter sur la deuxième marche du podium en Championnat, à 8 points de City et ses 44 buts plantés en seulement 14 rencontres.


3- Olympique Lyonnais: 63 buts
Malgré son revers encaissé à domicile lors de la dernière journée face au LOSC, l’OL reste parmi les meilleures attaques européennes. Ses 3 canonniers s’appellent Nabil Fékir (13 buts dont 2 penaltys), Mariano Diaz (12 buts) et Memphis Depay (10 buts) et permettent au club de JM Aulas de se hisser à la seconde place des meilleures attaques de Ligue 1, derrière le PSG à 9 longueurs, et devant l’AS Monaco (-2 buts).


4- Borussia Dortmund : 50 buts
Depuis fin septembre, Dortmund n’a enregistré qu’une seule victoire sur ses 10 dernières rencontres, et encore c’était en Coupe d’Allemagne contre Magdebourg, club de 3è division. Si l’attaque fonctionne encore, avec au moins 1 but inscrit à chaque rencontre, la défense elle, prend régulièrement l’eau, avec une moyenne de 2,2 buts encaissés par match sur la période. Dortmund peut heureusement compter sur sa gâchette gabonaise Aubameyang et ses 17 buts pour maintenir le navire à flots, avec l’aide de Marco Reus (6 buts) et celle de l’Ukrainien Andriy Yarmolenko (4 buts).


5- Naples : 49 buts
Si Naples, 3ème de sa poule de Ligue des Champions, n’a plus son sort entre les mains (seule une défaite du Shaktar face à City et une victoire de Naples face au Feyenoord pourrait leur permettre de se qualifier), tout se passe par contre idéalement en Championnat. Les Napolitains emmenés par Mertens repositionné en pointe (13 buts), accompagné de Insigne (8 buts) et Callejon (7 buts), sont à ce jour la deuxième meilleure attaque de Serie A, derrière la Juventus (40 buts inscrits), mais sont ex-æquo à la différence de buts grâce à leur efficacité défensive (seulement 9 buts encaissés en 14 rencontres, autant qu’en 4 matches de LDC).


6- Bayern Munich : 55 buts
La saison dernière, Robert Lewandowski avait planté la bagatelle de 43 buts en 48 rencontres. Pas mal pour un joueur qui a failli signer à Lens en 2007 et à Auxerre 2 ans plus tard. Cette année, le Polonais est bien parti pour faire au moins aussi bien, avec déjà 20 buts inscrits en 20 rencontres, soit près de 41 % des buts de son équipe. Le deuxième meilleur buteur du club s’appelle Tolisso avec 5 réalisations, devant Coman, Vidal, Robben, Alcantara, Kimmich et même Hummels.


7- Liverpool : 55 buts
Qui aurait pensé à son arrivée à Liverpool que Mohamed Salah réussirait un tel début de saison ? Pas grand monde, surtout que l’ancien romain n’avait convaincu personne lors de son passage à Chelsea de 2013 à 2015, avant de rejoindre l’AS Rome. Et pourtant. Après 21 rencontres disputées (14 en Premier League, 7 en Ligue des Champions) l’attaquant des Reds en est à 21 buts inscrits, loin devant Firmino (9), ou Mané (5). Suffisant en tout cas pour se classer en 3ème position (ex-æquo) des meilleures attaques européennes.


8- Real Madrid : 50 buts
4ème en Championnat à 8 points du leader barcelonais, et second de sa poule en LDC derrière Tottenham, le Real Madrid n’en reste pas moins une formidable machine à planter des buts. 50 au total depuis le début de la saison, toutes compétitions confondues, soit 25 en Liga, 9 en Coupes Nationales et 14 en seulement 5 rencontres de Champions League. La BBC n’est peut être plus aussi à la mode, mais le Real peut compter sur Asensio (7 buts), Isco (5 buts) et Casemiro (4 buts) pour faire le boulot. En attendant sans doute que le club se décide à investir dans du sang neuf en attaque lors des prochains mercatos.


9- Manchester City : 61 buts
Avec 90 % de victoire depuis le début de la saison et 2,81 buts inscrits par match, les Citizens sont les seuls à pouvoir rivaliser statistiquement avec l’armada parisienne. Les hommes de Pep Guardiola ont déjà inscrit 59 buts toutes compétitions confondues, dont 44 en Premier League (meilleure attaque, +12 par rapport à United, second), 13 en Ligue des Champions et 2 en Coupes Nationales. Preuve du collectif mis en place par l’ancien coach Blaugrana : 3 joueurs ont planté au moins 10 buts dont Sterling (13), Jesus (10) et Agüero (11), alors que Leroy Sané suit avec 8 buts.


10- Paris-Saint-Germain : 75 buts
Le PSG fait office d’épouvantail européen cette saison. Le club parisien offre de loin l’attaque la plus prolifique avec déjà 73 buts inscrits, dont 47 en Ligue 1 et 24 en Ligue des Champions. Si Neymar (15 buts) et Mbappé (7 buts) brillent, c’est bien Edinson Cavani le meilleur buteur du club, mais aussi européen avec 23 réalisations (dont 3 penaltys), devant l’attaquant de la Lazio Ciro Immobile (19 buts dont 6 penaltys), qui par contre fait légèrement mieux que l’Uruguayen en termes de ratio but/minute, avec 1 réalisation toutes les 71 minutes pour l’Italien, contre 1 toutes les 74 minutes pour El Matador parisien. On appelle ça chipoter.

Source : Maxifoot.fr

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages