Top 10 des pires défenseurs latéraux sélectionnés en Equipe de France, notre talon d'achille

Topito Sport

Tous les spécialistes du ballon-rond et ceux qui aimeraient le devenir sont tombés sur Layvin Kurzawa après sa prestation ratée face au Luxembourg. C’est un peu vite oublier qu’en matière de défenseur latéral, le Parisien ne fait pas forcément pire que ses prédécesseurs, qu'ils soient de gauche (de la défense) ou de droite.


1- Christophe Jallet
Comme on dit dans le jargon médiatique, Christophe Jallet est un honnête défenseur de Ligue 1. C’est vrai qu’il a une bonne tête à refiler des hosties le dimanche, et que c’est un bon client en interview, mais de là à en faire un titulaire en puissance à droite de la défense tricolore, il y a un pas que même Didier Deschamps n’a pas osé franchir (même après son improbable centre tir face à la Biélorussie en septembre 2012).


2- Lucas Digne
Ce n’est pas forcément évident d’être la doublure de Patrice Evra en Bleu. Surtout quand au final, on possède les mêmes qualités (penchant pour l’attaque) et malheureusement les mêmes défauts (lacunes défensives, technique approximative) avec l’inexpérience en plus. Car Lucas Digne a eu beau se faire refaire le nez, il n’a pas le charisme de son aîné, ni les épaules d’ailleurs, mais ça, la chirurgie n’y peut rien. De là à penser qu’il n’est pas digne de l’Equipe de France (vanne tirée du very best of de Florian Gazan).


3- Mathieu Debuchy
Solide défenseur au LOSC, Mathieu Debuchy a collectionné les pépins physiques depuis qu’il évolue à Arsenal, au point d’être plus souvent titulaire à l’infirmerie qu’en équipe première. En Bleu, le défenseur droit est le genre de joueur à qui on met un 5/10 parce qu’honnêtement, on ne se souvient plus de ses interventions. Sauf une fois : lors de la rencontre amicale de février 2012 face à l’Allemagne au cours de laquelle Debuchy délivra 2 passes décisives synonymes de victoire et de titre d’homme du match. Depuis ce jour, en Equipe de France, le joueur s’est depuis fait déborder par Sagna (ce qui n’est pas une mince affaire) et aujourd’hui par un autre ancien Lillois : Djibril Sidibé.


4- Gaël Clichy
Souvent titulaire sous l’ère Laurent Blanc, Gaël Clichy n’a jamais réussi à s’imposer comme une évidence sur la flanc gauche de la défense de l’Equipe de France. Un constat encore plus définitif depuis la prise de pouvoir de Didier Deschamps qui lui a longtemps préféré Evra, voire Digne dans la hiérarchie des défenseurs latéraux. Ces deux là partis, la relève semble ailleurs, même si elle ne semble pas apporter beaucoup plus de garanties.


5- Bacary Sagna
Avec 65 sélections au compteur, l’ancien joueur de l’AJA a tout connu en Bleu, sauf la consécration. La faute à Willy Sagnol qui le priva de Coupe du Monde 2006, et au Portugais Eder qui lui enleva au tout dernier moment le trophée de l’Euro 2016 des mains. Malgré tout, peut être le meilleur latéral droit qu'on ait eu depuis 10 ans en Equipe de France. Ce qui montre l’étendue du désastre.


6- Aly Cissokho
Vous l’aviez oublié ? On aurait aimé pouvoir également. Aly Cissokho fut au poste de latéral gauche, ce que Brandao fut à l’attaque, un guerrier avec la direction bloquée en position tout droit. Même avec ces handicaps, l’ancien Gones a quand même réussi à s’incruster en Bleu, 2 fois sous l’ère Domenech en 2010, et une autre avec Laurent Blanc (match amical France-Norvège en août 2011), pour ce qui sera sa seule titularisation avec les Bleus. Et c'est déjà pas mal.


7- Jérémy Mathieu
Grand, rapide, costaud, sur le papier Jérémy Mathieu avait tout pour s’imposer à gauche de la défense tricolore. Du moins, c’est ce que ses supporters ne cessaient de clamer à une époque pour convaincre le sélectionneur de faire appel à ses services. Problème : Domenech et Blanc le recalèrent après quelques tests. Il faudra attendre Didier Deschamps toujours avide de joueurs durs sur l’homme, pour que le Barcelonais gagne enfin sa place en Bleu avec un ticket pour l’Euro2016, mais dans l’axe de la défense. Malheureusement, Mathieu doit déclarer forfait suite à une blessure au mollet, contractée lors de la finale de la Coupe du Roi. Un sacré gâchis, alors qu'il était à ça de détrôner Yvon Leroux dans le coeur des supporters de l'Equipe de France.


8- Benoît Trémoulinas
Le Girondin a une trajectoire presque aussi dégueulasse qu’un centre sans contrôle de Kurzawa. Pendant ces plus belles années bordelaises, Laurent Blanc qui l’a eu sous ses ordres en club, le convoque à 3 reprises en Equipe de France, sans jamais le faire entrer en jeu. C’est Didier Deschamps qui lui offre sa première apparition en Bleu en novembre 2012 face à l’Italie. En juin 2015, face à la Belgique, il découpe Dries Mertens et réalise le fantasme de millions de footix devant leur télé. Ce geste de pure altruisme ne suffit malheureusement pas à convaincre DD de l’installer en Equipe de France, qui lui préfère Patrice Evra et Lucas Digne. Trémoulinas, sans fout, il a d’autres problèmes à gérer avec une rupture du ménisque gauche survenus en mai 2016. Il est aujourd'hui sans club.


9- François Clerc
Quelques mois après la surprise Chimbonda convoqué pour la Coupe du Monde 2006, Raymond Domenech, jamais à court de surprise, décide de confier le flanc droit de la défense tricolore, au Lyonnais et ses 14 titularisations en Ligue 1. Doublure de Willy Sagnol jusqu’à sa retraite internationale en 2008, François Clerc a quand même 14 sélections au compteur, avec pour épitaphe la défaite des Bleus face à l’Italie (2-0) en Poule de l’Euro 2008.


10- Patrice Evra
En 81 sélections en Equipe de France, Patrice Evra a eu largement le temps de montrer toute l’étendue de son talent… mais aussi ses limites. Evra en Bleu, c’était un jeune chien fou qui aimait cavaler après ou avec la balle, pour la rapporter gentiment à son maître : généralement le joueur juste devant lui dans le couloir gauche. Un jeu répétitif et con comme la lune, mais qu’Evra adorait au point qu’il pouvait répéter ses courses folles pendant des heures. Heureusement, un match ne fait que 90 minutes. Et avec Patrice Evra sur le terrain, c’est déjà très long.

Vous pensez vraiment que Benjamin Mendy va mettre tout le monde d’accord quant au poste de latéral gauche ?

Source : wikipedia

Crédit photo : Shory

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages