Top 10 des raisons de penser que le PSG va se qualifier face au Real, on y croit

Topito Sport

Pendant que les plus défaitistes prophétisent sur la déculottée parisienne à venir, d’autres croient sérieusement aux chances du PSG de voir les quarts de finale, ailleurs qu'à la télé. Top 10 des bonnes raisons de penser que le PSG va se qualifier face au Real Madrid.


1- Parce qu'actuellement le Real fait moins bien qu'à l'époque de Benitez
Si les Madrilènes ont marché sur l’eau et sur le football européen lors de la saison 2016-2017, avec le titre de Champion de Liga et celui décroché en Ligue des Champions, les résultats sont nettement mois reluisants depuis l’été. Quatrième en championnat avec déjà 8 points de retard sur Barcelone (le Real de Zidane fait statistiquement moins bien que celui de Benitez en 2015), Madrid a également peiné à deux reprises en Ligue des Champions face aux Spurs, avec un nul à domicile (1-1) et une lourde défaite à Wembley (3-1). La preuve que la machine madrilène n’est plus aussi infaillible et que des ratés sont possibles, surtout contre de grosses équipes.


2- Parce le Real Madrid peine face aux grosses écuries
Depuis le début de la saison et hormis la Supercoupe remportée face au Barca, les hommes de Zinedine Zidane ont lâché pas mal de points face aux grosses équipes. C’est le cas notamment en Liga, où le Real n’a pu faire mieux que match nul face à Valence (2-2), ou face à l’Atlético Madrid (0-0). Certes leur franche victoire le we dernier face au FC Séville (5-0), bouscule cette analyse, mais elle ne peut effacer le coup de moins bien des Madrilènes, aussi bien dans le jeu qu’au niveau des résultats. Et leur double contre performance face à Tottenham en Ligue des Champions est aussi là pour donner de l’espoir aux Parisiens.


3- Parce que le PSG a une meilleure attaque et une meilleure défense que les Madrilènes
Au-delà de l’analyse subjective qui consisterait à comparer les joueurs poste par poste, le bilan comptable, que ce soit en championnat ou en Ligue des Champions, met en valeur la force offensive et défensive parisienne. Meilleure attaque européenne en Ligue des Champion avec 24 réalisations (contre 17 pour Madrid), le PSG peut également se vanter d’encaisser moins de buts que son futur adversaire (4 contre 7). Même constat en championnat où le Paris-Saint-Germain tourne à 3 buts de moyenne par match et 0,76 but encaissé, pendant que Madrid plafonne à 2 buts/match (mais avec une moyenne de but encaissé légèrement inférieure de 0,72).


4- Parce que la dernière fois que Neymar a rencontré le Real, il leur a fait très mal
C’était le 30 juillet 2017 lors de la finale de l'International Champions Cup qui se déroulait à Miami. Au cours de la rencontre, le futur Parisien avait délivré 2 passes décisives et ainsi largement contribué à la victoire des Catalans 3-2. Son transfert à Paris quelques jours plus tard coïncida avec les deux lourdes défaites du Barca face au Real en Super Coupe d’Espagne (1-3 puis 2-0). Quand un seul être vous manque.


5- Parce que Zidane n’a jamais gagné contre le PSG en temps qu’entraîneur
Et pour cause, il n’a jamais rencontré le club francilien depuis sa prise de fonction à la tête du Real en janvier 2016. Interrogé il y a quelques jours au sujet d’un possible face à face avec le PSG en huitième de finale, le Français a même affiché son admiration à l'égard du projet parisien : «Ils ont fait jusqu'à maintenant des choses extraordinaires. C'est une équipe qui est en train de faire des choses hallucinantes». Et encore, ce n’est peut-être que le début.


6- Parce qu'en 2015, le Real avait frôlé la fessée face au PSG
La dernière fois que les deux clubs se sont affrontés en Ligue des Champions en 2015, le Real de Benitez avait décroché la première place du groupe grâce à un hold-up 1-0 obtenu à Madrid. Paris avait touché les poteaux à trois reprises, sans parler des occasions manquées par Zlatan et Cavani (ce ballon piqué faiblard au dessus de Navas). De leur côté, il aura suffi d’une demi-occasion et d’un bug de Kevin Trapp parti aux fraises, pour que Nacho Fernandez punisse les hommes de Laurent Blanc. Ce dernier se consola comme il put avec les mots doux susurrés par Cristiano Ronaldo au coup de sifflet final. 2 saisons plus tard, l’effectif du PSG semble s’être renforcé, pendant que celui du Real a peu changé. Une bonne raison d’espérer une meilleure issue pour le club de la capitale.


7- Parce que le retour se jouera au Parc…
Statistiquement, le club qui joue le match retour à domicile aurait un léger avantage sur son adversaire. Au stade des ¼ de finale, il aurait ainsi environ 60 % de chance de se qualifier. Ok, le PSG affrontera le Real en huitième, mais on fait avec les stats qu'on a, et surtout, c’est psychologiquement que le choc risque d’être plus facile à encaisser. Au moins, les Parisiens n’auront pas à gérer le traumatisme d’une éventuelle remontada sur des terres hostiles. Poussés par leur public, les joueurs d’Unaï Emery ne pourront tergiverser sur la tactique à employer. Et c’est déjà pas mal.


8- … comme en 1993
Le 18 mars 1993, le PSG reçoit le Real Madrid en ¼ de finale retour de la Coupe des Coupes. Vaincus à l’aller, 3-1, les coéquipiers de David Ginola vont parvenir à éliminer les Espagnols au bout du suspense et du temps additionnel, grâce à une tête rageuse d’Antoine Kombouaré qui lui valut le surnom de “casque d'or”. Les Parisiens s’imposent 4-1 et effacent ainsi la défaite de l’aller. 25 ans plus tard, il ne reste plus aux héritiers de Guérin, Colleter et Simba qu'à imiter leurs aïeux.


9- Parce que Kylian Mbappé
Le gamin n’a pas mis un vent au Real cet été, pour que le club espagnol lui gâche sa saison, en même temps que les rêves de Saint Graal européen des dirigeants parisiens. Eh puis, voir Kylian Mbappé enrhumer Marcelo, juste avant de casser les reins de Sergio Ramos, avouez qu’on peut difficilement imaginer plus beau couronnement.


10- Parce que Lyon l’a fait
La dernière fois que le Real Madrid a été éliminé en 1/8ème de finale de Ligue des Champions, c’était face à Lyon lors de la saison 2009/2010. Vainqueurs à l’aller 1-0 à Gerland sur un missile de Jean II Makoun, les Lyonnais dirigés par Claude Puel décrochèrent leur qualification pour les quarts, grâce à un nul 1-1 à Bernabeu et un festival d’occasions ratées des deux côtés. Si l’OL a réussi à éliminer le Real avec déjà Cristiano Ronaldo et Sergio Ramos, Paris peut logiquement espérer le faire, non ?

Vous pensez sérieusement que le PSG a ses chances ?

Crédit photo : El Coleccionista de Instantes Fotografía & Video

À lire aussi