Cyclisme Direct

Amstel Gold Race - Course en ligne - Messieurs

Il n'y a pas encore de commentaire - Laisser un commentaire

Commentaires en Live

  1. 17:17 - Merci à toutes et à tous d'avoir suivi cette course en notre compagnie. Les classiques ardennaises se poursuivent mercredi avec La Flèche Wallonne. Le départ sera donné à 11h45 depuis Charleroi en Belgique, pour 194km jusqu'à Huy. Bonne fin de journée à tous !

  2. 17:10 - C'est le 6e succès transalpin en 47 éditions, le premier depuis celui de Damiano Cunego en 2008 devant Frank Schleck et Alejandro Valverde.

  3. 17:03 - C'est la plus belle victoire en carrière pour Enrico Gasparotto qui en totalise désormais neuf. Il compte à son palmarès une étape sur Tirreno-Adriatico en 2010 et une 3e place sur l'Amstel cette année-là, une étape des 3 Jours de La Panne en 2008 et un titre de champion d'Italien en ligne en 2005.

  4. 16:59 - Vainqueur de la Flèche Brabançonne, Thomas Voeckler (Europcar) boucle la semaine par un Top 5 dans l'Amstel Gold Race.

  5. 16:58 - TOP 5: 1. Enrico Gasparotto (Astana), 2. Jelle Vanendert (Lotto), 3. Peter Sagan (Liquigas), 4. Oscar Freire (Katusha), 5. Thomas Voeckler (Europcar).

  6. 16:55 - Gilbert avait pourtant démarré de loin. Mais Gasparotto, Sagan et Vanendert avaient bien suivi. Le Slovaque a avalé Gilbert avant de reprendre Freire. Mais il a calé dans les derniers mètres, se faisant doubler par Gasparotto et Jelle Vanendert.

  7. 16:53 - VICTOIRE D'ENRICO GASPARATTO ! L'Italien d'Astana dame le pion sur la ligne devant Peter Sagan (Liquigas) et Philippe Gilbert (BMC) qui ont tous les deux calé dans les derniers mètres.

  8. - Freire repris. Sagan attaque Gilbert.

  9. 16:52 - CHUTE DE CUNEGO ! Il a emmené un coureur Sky à terre.

  10. 16:52 - ATTAQUE DE GILBERT ! Iglinskiy tente de suivre.

  11. 16:51 - Oscar Freire entame l'ascension finale du Cauberg. Il n'a plus que quelques secondes de marge au moment d'affronter ce dernier kilomètre à 8% de pente moyenne.

  12. 16:51 - Fatigué de subir les arrivées souvent ternes et sans grand intérêt dans les rues sans âme de Maastricht, le comité d'organisation a décidé de modifier l'arrivée voilà quelques années. Une idée judicieuse qui offre un final spectaculaire dans la bourgade touristique de Valkenburg, avec une ligne placée désormais au sommet du Cauberg. C'est notamment là que Vinokourov avait porté son attaque décisive en 2003, pour s'imposer en solitaire, inaugurant cette nouvelle arrivée en beauté.

  13. 16:50 - Niko Terpstra (Omega Pharma) sort du peloton derrière Freire. Aucun favori ne tente quoi que ce soit derrière l'Espagnol.

  14. 16:49 - On ne trouve qu'une vingtaine de poursuivants derrière Freire qui compte une douzaine de secondes d'avance.

  15. 16:48 - Katusha a lancé Oscar Freire. Un joli coup tenté qui porte ses fruits pour le moment. Purito est en embuscade derrière Gilbert et Cunego qui ont dû faire rouler leurs coéquipiers.

  16. 16:47 - Bardet roule désormais auprès de son leader Rinaldo Nocentini (AG2R).

  17. 16:46 - Les Schleck sont très discrets pour le moment. L'an dernier, c'est dans ces derniers kilomètres qu'Andy avait démarré sans succès. Il n'a visiblement pas envie de retenter le coup.

  18. 16:45 - Damiano Cunego est positionné juste derrière Gilbert.

  19. 16:44 - Oscar Freire (Katusha) place une accélération et prend quelques mètres d'avance. Bardet tente de partir à sa suite, mais il a moins de peps après la débauche d'énergie consentie aujourd'hui.

  20. 16:43 - Voeckler passe sur la droite et devance les favoris qui se regardent. Sagan prend sa roue, mais le Français n'a pas envie de filer avec le Slovaque. Regroupement.

  21. 16:41 - BARDET REPRIS ! Fin de la belle aventure du jeune coureur français qui voit les favoris l'avaler. Il va tenter de lutter pour rester au contact.

  22. 16:40 - Bardet jette ses dernières forces dans la bataille. Il s'est débarrassé de Lowes. Le coureur de AG2R insiste et maintient son avance sur le peloton. Les ténors se regardent.

  23. 16:39 - Voeckler est juste derrière en compagnie de Valverde. Chavanel est beaucoup plus loin.

  24. 16:38 - Van Avermaet emmène Gilbert. Boasson Hagen a été repris.

  25. 16:38 - Romain Bardet et Alex Howes poursuivrent leurs efforts dans les pentes les plus difficiles du Keutenberg.

  26. 16:37 - Les favoris se positionnent en tête du peloton.

  27. 16:36 - . KEUTENBERG: Si l'ascension en elle-même est sèche et courte (environ 700 mètres à 9% de moyenne), son fort pourcentage (22% dans la partie la plus raide) peut permettre de créer des cassures significatives. Il ne serait donc pas étonnant de voir la course se décanter ici, avant l'explication finale dans le Cauberg. Ici, l'effort est encore plus bref et violent qu'au Cauberg.

  28. 16:36 - Le Norvégien de Sky part à l'assaut des deux jeunots. Mauvaise nouvelle pour les BMC qui ne s'y attendaient pas. Le Keutenberg est en vue...

  29. 16:33 - ATTAQUE DE BOASSON HAGEN !

  30. 16:33 - Gesink ne sera pas de la lutte finale. Le Néerlandais est distancé.

  31. 16:31 - La prime à la jeunesse. Bardet n'abdique pas et en remet une couche. L'Américain reste au contact.

  32. 16:30 - Bardet et Howes ont compris que c'était terminé de leur échappée. Ils sont dans la ligne de mire du peloton alors qu'ils abordent le Fromberg (1600m à 5%).

  33. 16:28 - Le peloton a diminué en nombre. Voeckler, Rodriguez, Gilbert et Gerrans sont là. Voeckler semble avoir raté le coche.

  34. 16:28 - Les Omega Pharma viennent perturber le train des BMC en tête du peloton. Va-t-on jouer la carte Chavanel ?

  35. 16:27 - Et nouvelle accélération de Romain Bardet ! Il parvient à prendre quelques mètres à Howes cette fois et relance.

  36. 16:26 - . EYSERBOSWEG: Plus long que le Keutenberg, l'Eyserbos (1100m de montée) est aussi un peu moins abrupte. Mais sa pente moyenne est tout de même supérieure à 8%, avec des passages à plus de 15%. Placé à un peu plus de 20 kilomètres de l'arrivée, il vient juste après le Kruisberg (800m à 7,5%), situé 2km avant. Aucun répit entre ces deux côtes. Il constitue une bonne rampe de lancement pour celui qui souhaite attaquer avant le Keutenberg et le Cauberg.

  37. 16:25 - Les deux hommes de tête dans l'Eyserbosweg (KM 237,3).

  38. 16:24 - Samuel Sanchez s'est fait distancer. Sans doute victime d'un problème mécanique. Il est ramené par ses coéquipiers.

  39. 16:23 - Simon Gerrans est venu se placer dans la roue de Gilbert. Van Avermaet travaille pour lui. Le double vainqueur est bien la carte maîtresse de BMC.

  40. 16:22 - Un coureur Vacansoleil attaque pour essayer de faire exploser ce gros groupe. Mais en vain.

  41. 16:22 - La BMC est placé en tête sur les routes de plus en plus étroites. Philippe Gilbert est juste derrière.

  42. 16:21 - Bardet et Howes sont à l'attaque du Kruisberg, 800m à 8% de pente moyenne. C'est la 27e côte du jour et cela doit commencer à faire mal aux jambes.

  43. 16:20 - Movistar remonte à l'avant du peloton toujours aussi dense. Le retard se maintient autour des 45".

  44. 16:17 - Libéré par sa victoire dans Milan-Sanremo, Simon Gerrans (GreenEdge) présente le profil idéal pour briller sur les classiques ardennaises. L'Australien avait pris la troisième place de l'Amstel Gold Race l'an passé. Discret depuis le début de la course, comme sa formation, il pourrait bien se dévoiler dans les prochains kilomètres.

  45. 16:15 - Deux néo-pros à l'avant: Bardet est âgé de seulement 21 ans. Howes a 24 ans.

  46. 16:15 - Astana lance Simone Ponzi devant le peloton.

  47. 16:13 - Nouvelle accélération de Romain Bardet qui passe au sommet du Gulperbergweg. Seul l'Américain Alex Howes le suit. Les deux hommes n'ont plus que 40 secondes d'avance.

  48. 16:13 - Cinq hommes intercalés: Matteo Rabottini (Farnese Vini), Kevin de Weert (Omega Pharma), David Tanner (Saxo Bank), Maxim Iglinskiy (Astana), Yann Huguet (Argos-Shimano).

  49. 16:10 - Chris Anker Sorensen (Saxo Bank) a tenté de sortir du peloton, mais sans réussite. Mais sa tentative a donné des idées à d'autres coureurs qui sortent à leur tour. En tête du peloton, BMC remonte Gilbert et Van Avermaet.

  50. 16:08 - Les trois hommes intercalés viennent d'être repris par le peloton qui fonce désormais sur les derniers échappés. Il n'y a plus que 1'10" de retard sur la tête de course.

  51. 16:03 - Aux côtés de Romain Bardet (AG2R), Peio Bilbao (Euskaltel), Simone Stortoni (Lampre), Sebastien Delfosse (Lanwbouwkrediet) et les deux Garmin, Raymond Kreder et Alex Howes, reforment l'échappée. En revanche, Cédric Pineau (FDJ) n'a pas réussi à recoller. Steven Caethoven (Accent Jobs) et Eliot Lietaer (Topsport Vlaanderen) sont distancés.

  52. 15:59 - Accélération de Bardet ! Le jeune coureur AG2R voit lui aussi l'écart fondre drastiquement et que de nombreux coureurs n'arrivent plus à prendre les relais. Plus que 1'40" d'écart.

  53. 15:55 - On ne les avait pas encore vus de la journée. La formation Astana vient prendre les commandes du peloton. Six coureurs se placent en tête et accélèrent. Réaction du peloton et de nombreuses équipes remontent.

  54. 15:52 - Wout Poels n'arrive plus à tenir la cadence. Le Néerlandais se fait distancer au moment d'attaquer le Wolfsberg, 24e côte du jour (KM 216 - 1000m à 6%).

  55. 15:47 - Après Cadel Evans, Matti Breschel (Rabobank) abandonne à son tour.

  56. 15:46 - Van den Broeck est revenu dans le peloton tout comme Peter Sagan qui se positionne dans la première moitié du groupe.

  57. 15:45 - Katusha prend ses responsabilités et roule en tête du peloton. Malgré la présence de deux coureurs à l'avant, Garmin remonte également ses hommes pour travailler. En revanche, les Movistar de Valverde sont au coeur du peloton.

  58. 15:43 - Dernier écart: 3'05".

  59. 15:41 - Van den Broeck (Lotto) n'arrive pas à revenir sur le peloton malgré le travail de ses deux coéquipiers. Franck Bouyer (Europcar) est dans leurs roues.

  60. 15:36 - Selon plusieurs observateurs aux Pays-Bas qui le rapportent sur Twitter, certains coureurs à l'avant de la course auraient échangé quelques coups de poing en début de course. Mais cela ne les a pas empêchés de compter jusqu'à 13 minutes d'avance.

  61. 15:32 - Peloton ralenti après la chute de Jurgen van den Broeck (Lotto). Il tarde à changer sa roue. Il doit s'employer pour rattraper deux coéquipiers qui l'ont attendu un peu plus loin.

  62. 15:31 - Matti Breschel (Rabobank) est distancé par le peloton.

  63. 15:30 - L'avance des fuyards bascule sous les quatre minutes pour la première fois depuis longtemps: 3'40".

  64. 15:26 - Cadel Evans a quitté la course. L'Australien n'a pas pris le bon wagon lors de la seconde ascension du Cauberg durant laquelle le peloton s'est scindé en deux. Le coureur BMC a bouclé le tour de l'Amstel Gold Race avant la dernière boucle pour rejoindre le bus de son équipe.

  65. 15:25 - Problème mécanique pour Peter Sagan. Le leader Liquigas est ramené dans le peloton par un coéquipier. Mais le Slovaque ne paraît pas dans un grand jour...

  66. 15:22 - Le jeune Romain Bardet emmène l'échappée. Il n'est pas beaucoup soutenu. A 21 ans, le coureur AG2R dispute sa toute première Amstel Gold Race. Il a pris la 2e place de Liège-Bastogne-Liège espoir l'an dernier et a signé une victoire d'étape sur le Tour de l'Avenir 2011.

  67. 15:20 - LES 10 DERNIERS VAINQUEURS - 2011, 2010: Philippe Gilbert (BEL). 2009: Sergei Ivanov (RUS). 2008: Damiano Cunego (ITA). 2007: Stefan Schumacher (ALL). 2006: Frank Schleck (LUX). 2005: Danilo Di Luca (ITA). 2004: Davide Rebellin (ITA). 2003: Alexandre Vinokourov (KAZ). 2002: Michele Bartoli (ITA).

  68. 15:17 - Julien Jurdie (Directeur sportif AG2R) au micro d'Eurosport: "L'échappée reste bien organisée, mais on sent derrière les grosses équipes qui mettent la pression. Romain Bardet est un excellent grimpeur et coureur à étapes. On tient là un excellent coureur pour l'avenir pour des courses difficiles comme l'Amstel Gold Race. Il faut qu'il emmagasine de l'expérience et c'est mieux de le faire à l'avant de la course. L'équipe va essayer de travailler pour Nocentini pour bien l'amener dans le final."

  69. 15:11 - Les BMC de Philippe Gilbert et les Katusha de Joaquin Rodriguez sont en tête de peloton et continuent de faire baisser le retard: 4'40".

  70. 15:08 - Les coureurs viennent de franchir la zone de ravitaillement.

  71. 15:07 - RAPPEL - COMPOSITION DU GROUPE DE TETE: Cédric Pineau (FDJ), Eliot Lietaer (Topsport Vlaanderen), Alex Howes (Garmin), Romain Bardet (AG2R), Steven Caethoven (Accent Jobs), Peio Bilbao (Euskaltel), Raymond Kreder (Garmin), Simone Stortoni (Lampre), Sébastien Delfosse (Landbouwkrediet).

  72. 15:07 - Plus que 4'45" d'avance pour l'échappée.

  73. 15:04 - Au tour du peloton de s'attaquer au Cauberg. Toujours les BMC à l'avant et les RadioShack. Gilbert est là, mais pas Evans.

  74. 15:01 - Les échappés sont au sommet du Cauberg qu'ils viennent de franchir pour la seconde fois.

  75. 14:57 - Cadel Evans est toujours positionné à l'arrière du peloton. L'écart se rapproche des 5 minutes en faveur des échappés.

  76. 14:54 - L'écart continue sa chute libre au fil des difficultés. Après l'Eyserweg, l'Huls et le Vrakelberg, l'échappée est dans le Sibbergrubbe (KM 176 - 1760m à 5%).

  77. 14:50 - Victime d'une chute mercredi sur la Flèche brabançonne, Peter Sagan n'a eu aucune blessure grave à déplorer. "J'ai fait une chute plutôt sévère, mais cela ne me gêne plus," a confié le leader de Liquigas Cannondale. "J'espère que tout se déroulera bien. C'est une course qui me convient. Je devrais pouvoir jouer la victoire cette année ou dans les années à venir."

  78. 14:44 - Thomas Voeckler ne l'avouera pas mais il a des ambitions sur les Ardennaises. Sa victoire sur la Flèche Brabançonne en témoigne. Peut-il remporter un monument comme l'Amstel ou la Doyenne qui le ferait encore passer dans une nouvelle dimension ? Jean-René Bernaudeau y croit. Et ce n'est pas le seul.

  79. 14:42 - Les hommes de tête n'ont plus que 5'50" d'avance. Delfosse (Landbouwkrediet) mène la course.

  80. 14:38 - Sylvain Chavanel et deux coéquipiers Omega Pharma sont remontés à l'avant du peloton où RadioShack emmène un train d'enfer. Cadel Evans (BMC) est à l'arrière de la course. On trouve désormais davantage de formations représentées à l'avant.

  81. 14:22 - Les neuf hommes de tête attaquent la montée de Van Plettenbergweg (1000m à 4%).

  82. 14:20 - Toujours BMC, RadioShack et Katusha en tête du peloton.

  83. 14:17 - Au Gulperberg (KM 144,4), avec sa moyenne de 10% le long des 600m de montée, le peloton a encore grappillé du temps: 6'25" de retard.

  84. 14:13 - Compte tenu de la grande discrétion de Philippe Gilbert (BMC) en 2012, la classique ardennaise n'a pas de grand favori aujourd'hui. Si Joaquin Rodriguez (Movistar) ou Simon Gerrans (GreenEdge) semblent en mesure de faire la différence, les outsiders sont plus que nombreux.

  85. 14:09 - Avec deux coureurs à l'avant, l'équipe Garmin-Barracuda peut s'économiser pour le moment. Thomas Dekker et Ryder Hesjedal représentent d'autres options possibles si le peloton se reformait.

  86. 14:07 - Gros coup d'accélérateur des équipes du peloton. L'écart tombe à 7'15".

  87. 14:05 - COMPOSITION DU GROUPE DE TETE: Cédric Pineau (FDJ), Eliot Lietaer (Topsport Vlaanderen), Alex Howes (Garmin), Romain Bardet (AG2R), Steven Caethoven (Accent Jobs), Peio Bilbao (Euskaltel), Raymond Kreder (Garmin), Simone Stortoni (Lampre), Sébastien Delfosse (Landbouwkrediet).

  88. 13:49 - Le peloton n'arrive ou ne cherche pas à reprendre du temps à l'échappée: encore 11"45 d'écart. Après Drielandenpunt, les hommes de tête vont enchaîner deux autres côtés en trois km: Gemmenich (KM 131,1 - 1400m à 7%) et Vijlenerbos (KM 134,6 - 2000m à 5%).

  89. 13:43 - Les fuyards arrivent à Drielandenpunt (KM 128,5) pour l'ascension de la 11e difficulté du jour: 2250m à 5% de moyenne.

  90. 13:32 - Cette édition de l'Amstel Gold Race a une saveur toute particulière pour les engagés du jour. Il s'agit d'une répétition pour les prochains championnats du monde organisés en septembre à Valkenburg. Une partie du tracé du jour sera empruntée dont l'ascension du Cauberg qui servira de ligne d'arrivée de toutes les courses. Ce sera la 5e fois que les Mondiaux y auront lieu (1938, 1948, 1979, 1998, 2012).

  91. 13:32 - La chasse est désormais montée d'un cran au sein du peloton. Les coureurs sont en file indienne sous le coup du tempo imposé par les formations qui roulent en tête, RadioShack, BMC et Katusha.

  92. 13:30 - Les fuyards sont aux abords de Camerig, 10e côte du jour (2280m à 6%). Encore 11'30" de marge.

  93. 13:25 - Le recordman des victoires sur l'Amstel Gold Race appartient toujours à Jan Raas. Le Néerlandais totalise cinq succès (1977, 1978, 1979, 1980, 1982). Seul Bernard Hinault, vainqueur en 1981, était venu perturber l'hégémonie de Raas. Ce dernier aimait bien la région puisqu'il fut sacré champion du monde à Valkenburg en 1979.

  94. 13:16 - Changement de roue avant pour Lars Boom (Rabobank). C'est sa seconde crevaison du jour.

  95. 13:11 - Dernier écart: 11'30". BMC est venu aider RadioShack et Katusha pour revenir sur les neuf hommes de tête.

  96. 13:09 - Le travail des RadioShack et de Katusha commencent à porter ses fruits. La marge des manoeuvres des échappés diminue à l'approche du Schweibergerweg.

  97. 13:06 - Les coureurs viennent d'avaler le Wolfsberg (KM 93,2) et le Loorberg (KM 98,8). L'écart se maintient autour des 12'30".

  98. 12:50 - RadioShack et Katusha roulent en tête du peloton, mais à un tempo très peu élevé. Toujours pas de réaction des BMC de Gilbert ni des Movistar de Rodriguez et Valverde.

  99. 12:47 - COMPOSITION DU GROUPE DE TETE: Cédric Pineau (FDJ), Eliot Lietaer (Topsport Vlaanderen), Alex Howes (Garmin), Romain Bardet (AG2R), Steven Caethoven (Accent Jobs), Peio Bilbao (Euskaltel), Raymond Kreder (Garmin), Simone Stortoni (Lampre), Sébastien Delfosse (Landbouwkrediet).

  100. 12:43 - L'avance de l'échappée atteint désormais les 13 minutes. Toujours neuf hommes en tête.

  101. 12:32 - Philippe Gilbert, double tenant du titre, n'est pas vraiment apparu en forme lors de ses dernières sorties. Mais le Belge de BMC ne sera pas à exclure de la liste des favoris. Son dauphin de l'an dernier, Joaquin Rodriguez, semble bien placé pour prendre sa revanche et offrir à l'Espagne sa toute première victoire dans l'Amstel Gold Race.

  102. 12:29 - Cadel Evans a marqué les Ardennaises de son empreinte, s'imposant notamment sur la Flèche Wallonne il y a deux ans. Mais si l'Australien est bel et bien présent cette année sur le rendez-vous printanier, il n'y jouera aucun rôle majeur. Il pense déjà au Tour et n'est là que pour épauler ses leaders, Philippe Gilbert et Greg an Avermaet.

  103. 12:28 - Dernier écart: 12 minutes et toujours pas de formation qui prenne la poursuite en main.

  104. 12:11 - CAUBERG. Le Cauberg ne représente pas en soi une difficulté insurmontable, loin de là, mais c'est surtout la répétition des efforts qui sera dure à digérer. Long de 1200 mètres, il offre une pente moyenne de 5,8% (67m de dénivellé). C'est sous la flamme rouge que la route s'élève de la façon la plus abrupte. Pendant 300 mètres, il est alors possible de provoquer une véritable sélection. La pente s'adoucit ensuite progressivement jusqu'à l'arrivée.

  105. 12:08 - Pour la première fois de la journée, les coureurs s'attaquent à l'ascension du Cauberg. Ils effectueront la montée à trois reprises dont une fois à l'arrivée.

  106. 12:06 - C'est bien Cédric Pineau, le coureur de FDJ qui est à l'avant. Il est dans le groupe de tête qui compte à présent 8 minutes d'avance sur le peloton. Cauberg en vue.

  107. 11:56 - EYSERBOSWEG (KM 237,3). Plus long que le Keutenberg, l'Eyserbos (1100m de montée) est aussi un peu moins abrupte. Mais sa pente moyenne est tout de même supérieure à 8%, avec des passages à plus de 15%. Il vient juste après le Kruisberg (800m à 7,5%), situé 2 km avant. Une bonne rampe de lancement pour celui qui souhaite attaquer avant le Keutenberg et le Cauberg. Mais il faut ensuite être capable de tenir avec les deux monstres qui se profilent à l'horizon dans le final.

  108. 11:50 - 32 ascensions étaient répertoriées sur le tracé l'an dernier, il n'y en a "que" 31 pour cette édition 2012. Exigeante et usante, l'Amstel propose un parcours sélectif qui culmine dans les trente derniers kilomètres avec une succession de bosses redoutables. Tout devrait une nouvelle fois se jouer sur les pentes du Cauberg, ascension phare de l'épreuve, empruntée à trois reprises et au sommet duquel l'arrivée sera jugée.

  109. 11:45 - Neuf hommes en tête de la course. Stortoni (Lampre), Delfosse (Landbouwkrediet) et Lietaer (Topsport Vlaanderen) sont parvenus à combler l'écart. Ils repoussent déjà le peloton à 5'45".

  110. 11:43 - Dernier écart: 2'40" de marge pour les échappés.

  111. 11:42 - Composition du groupe de tête: Bardet (AG2R), Bilbao (Euskaltel), M.Kreder (Garmin), Howes (Garmin), Caethoven (Accent Jobs), C.Pineau (FDJ).

  112. 11:40 - Le Lange Raarberg (KM 39,5 - 1070m à 6%) a été franchi et c'est maintenant le Bergseweg (KM 55 - 2000m à 5%) qui se profile à l'horizon.

  113. 11:37 - Les premiers échappés ont été repris et c'est désormais un nouveau groupe qui roule en tête de course.

  114. 11:35 - La 2e côte du jour, l'Adsteeg (KM 32,5), est en vue.

  115. 11:34 - Jurgen Van de Walle emmène un groupe de poursuivants aux trousses du groupe de tête qui compte 20" d'avance.

  116. 11:30 - Roux (FDJ), Krivtsov (Lampre), Hulsmans (Farnese Vini), Bulgac (Lotto) et Habeaux (Accent Jobs) forment la première échappée.

  117. 11:29 - Quelques tentatives d'attaque sans grande réussite pour le moment et un peloton qui roule toujours de manière très compacte.

  118. 11:28 - Le peloton roule toujours groupé.

  119. 11:27 - Première difficulté du jour: le Maasberg (KM 10,7), une courte montée de 210m à 8% pour une première mise en jambes.

  120. 11:18 - C'est la 47e édtion de la classique néerlandaise depuis 1966. Les coureurs néerlandais totalisent 17 succès contre 11 pour la Belgique dont deux pour Philippe Gilbert ces deux dernières années. La France compte deux vainqueurs: Jean Stablinski lors de la première édition et Bernard Hinault en 1981. Aucun autre podium à signaler pour les représentants tricolores.

  121. 11:07 - Partie de Maastricht, l'Amstel Gold Race s'étend tout au long des 256,5km jusqu'à l'arrivée placée au sommet du Cauberg, à Valkenburg. Le fameux juge de Paix de la course sera surmonté à trois reprises (KM 72, KM 181,5, arrivée). 31 côtes sont au programme de la journée. Un tracé qui devrait faire des dégâts dans les jambes. L'Eyserbos (KM 237) et le Keutenberg (KM 245,5), en fin de programme, figurent parmi les grosses difficultés du jour.

  122. 10:47 - Et c'est enfin parti pour les coureurs ! Avec près de 30 minutes de retard, les 188 coureurs se sont élancés dans les rues de Maastricht

  123. 10:44 - Hier, la course a connu un forfait de dernière minute. Filippo Pozzato, 2e du Tour des Flandres, a été contraint de renoncer à s'aligner au départ de l'Amstel Gold Race. Le coureur Farnese Vini - Selle Italia se ressent toujours d'un genou douloureux après sa chute sur Paris-Roubaix. Il s'était déjà fracturé la clavicule sur le Tour du Qatar en début d'année.

  124. 10:41 - On a pris du retard au départ de l'Amstel Gold Race. Les coureurs traînent encore sur le podium de présentation.

  125. 10:39 - Au programme météo du jour: températures basses (5°C pour le moment) et légère bruine.

  126. - Le départ de l'Amstel Gold Race devait être donné à 10h15 dans les rues de Maastricht, mais il y a du retard. 188 coureurs vont s'élancer

  127. - - Même s'il juge que sa condition s'améliore de semaine en semaine, Philippe Gilbert s'estime trop loin du compte pour jouer un rôle majeur lors des Ardennaises, sur lesquelles il avait signé une véritable razzia en 2011. Il n'a pas vraiment d'explication quant à son retour dans le rang cette saison. "Je vais un peu mieux chaque semaine, mais je suis encore loin du compte", explique-t-il.

  128. - - La bonne nouvelle pour les jambes du peloton? Il y aura une cote de moins à escalader cette année. 32 ascensions étaient répertoriées sur le tracé l'an dernier, il n'y en aura "que" 31 pour cette édition 2012. Mais sur le fond, rien ne change. Exigeante et usante, l'Amstel propose un parcours sélectif qui culmine dans les trente derniers kilomètres avec une succession de bosses redoutables. Tout devrait une nouvelle fois se jouer sur les pentes du Cauberg, ascension phare de l'épreuve.

  129. - - Compte tenu de la grande discrétion de Philippe Gilbert (BMC) en 2012, la campagne des Ardennaises démarre aux Pays-Bas sans grand favori. Les Espagnols ont de sérieux arguments pour accrocher leur nom au palmarès de l'Amstel pour la première fois de l'histoire avec Samuel Sanchez (Euskaltel), Joaqim Rodriguez (Katusha) et Alejandro Valverde (Movistar). Mais les outsiders (Gerrans, Freire, Mollema, Sagan) sont nombreux.

  130. - - Bonjour à tous et à toutes. Bienvenue sur notre site pour suivre EN DIRECT l'Amstel Gold Race.

 

Pas encore utilisateur Yahoo! ? maintenant pour ouvrir un compte gratuitement