Cyclisme Direct

Liège - Bastogne - Liège - Course en ligne - Messieurs

7 commentaires - Laisser un commentaire

Commentaires en Live

  1. 17:40 - Merci à toutes et à tous d'avoir suivi cette course en notre compagnie. Prochaine visite à Liège le 30 juin prochain pour le Grand Départ du Tour de France 2012. Bonne fin de journée à tous !

  2. 17:28 - TOP 5 DU JOUR : 1. Maxim Iglinskiy (KAZ/Astana), 2. Vincenzo Nibali (ITA/Liquigas) à 21", 3. Enrico Gasparotto (ITA/Astana) à 36", 4. Thomas Voeckler (FRA/Europcar) à 36", 5. Dan Martin (IRL/Garmin) à 36".

  3. 17:24 - Arrivée de Philippe Gilbert qui ne réussira pas le même exploit que l'an dernier.

  4. 17:23 - A 31 ans, Iglinskiy signe la plus belle victoire de sa carrière, sa 12e. Le champion du Kazakhstan 2007 compte une étape du Dauphiné Libéré, du Tour d'Allemagne et du tour de Romandie à son palmarès.

  5. 17:23 - SPRINT POUR LA 3E PLACE ! Voeckler est devancé sur la ligne par Gasparotto, à 36" du vainqueur.

  6. 17:22 - VICTOIRE DE MAXIM IGLINSKIY ! Joli numéro du Kazakh d'Astana dans le final. Il devance Vincenzo Nibali de 20".

  7. 17:21 - Derrière les deux hommes de tête, Gasparotto modère l'allure des poursuivants. Astana va réussir un joli doublé après le succès de Gasparotto dans l'Amstel.

  8. 17:19 - Iglinskiy revient sur Nibali. A peine revenu à sa hauteur, le Kazakh relance et l'Italien ne peut pas réagir. Quel coup d'arrêt pour l'ancien vainqueur de la Vuelta qui semblait avoir course gagnée !

  9. 17:19 - Depuis 1992, l'arrivée de la Doyenne est jugée au terme de la montée vers Ans.

  10. 17:18 - Le Sicilien n'est finalement pas aussi bien qu'il en avait l'air. Il se retourne et voit son adversaire. Il se relève.

  11. 17:17 - Iglinskiy revient comme une fusée sur Nibali. Le Kazakh a désormais l'Italien en ligne de mire sur la portion en faux plat.

  12. 17:15 - Nibali au sommet de la Côte de Saint-Nicolas. Le leader de Liquigas file vers la victoire. Il n'a plus que la montée d'Ans à avaler.

  13. 17:13 - Purito ne parvient plus à suivre Iglinskiy et laisser filer le coureur Astana derrière Nibali qui ne lâche rien, pousser par les supporters le long des routes. Rolland et Martin vont reprendre Rodriguez.

  14. 17:12 - Vincenzo Nibali est en passe de succéder à Danilo Di Luca, dernier vainqueur italien de Liège-Bastogne-Liège (2007). Ce serait le 13e succès transalpin dans l'épreuve.

  15. 17:11 - Le groupe Gilbert a compris que la cause était perdue et l'on ne tente plus rien. Rolland et Dan Martin profitent de l'apathie générale pour sortir du groupe.

  16. 17:10 - 30" de retard pour les deux intercalés derrière Nibali.

  17. 17:08 - Iglinskiy et Rodriguez ont filé derrière Nibali.

  18. 17:08 - La côte de Saint-Nicolas n'est pas longue (900m), mais affiche des pentes à 11% de moyenne. En fin de journée, elle risque de paraître très longue aux coureurs.

  19. 17:07 - Nibali poursuit son numéro en tête de la course. Il repousse la concurrence à 35" avant d'attaquer la Côte de Saint-Nicolas.

  20. 17:05 - Jonction entre le groupe Gilbert et le groupe Voeckler.

  21. 17:04 - Rolland est dans le groupe Gilbert.

  22. 17:03 - Au sein du groupe de poursuivants, les deux coureurs Astana demandent à Voeckler de travailler, mais le Français n'a pas envie de fournir seul les efforts. Nibali a tout de même déjà 20" d'avance.

  23. 17:01 - Gilbert n'arrive pas à suivre. Il a laissé filer Nibali et le groupe Voeckler.

  24. 16:59 - Accélération de Gasparotto. Le vainqueur de l'Amstel lâche ses compagnons de poursuite. Daniel Moreno et Joaquim Rodriguez (Katusha) sont aux côtés de Voeckler, Iglinskiy et Molema. Mais pas de Philippe Gilbert.

  25. 16:58 - Rolland est parti en contre derrière Nibali. Voeckler tente de sortir derrière son coéquipier, mais Iglinskiy lui colle à la roue. Gasparotto est également là, tout comme Molema (Rabobank).

  26. 16:57 - En 2011, c'est dans La Roche-aux-Faucons que Gilbert avait construit son succès, sautant dans la roue des frères Schleck. Cette fois-ci, il n'a pas réussi à suivre Nibali. Mais la descente n'est que de courte durée, car l'ascension reprend juste après pour 4km.

  27. 16:56 - Nibali prend une cinquantaine de mètres d'avance. L'Italien a réalisé un joli coup.

  28. 16:55 - Regroupement au sommet, mais Nibali profite de ses talents de descendeur pour en remettre une couche dans la descente. Gilbert lutte pour revenir sur lui.

  29. 16:55 - Nibali place une nouvelle accélération. Rolland voit les ténors passer devant lui. Voeckler est là.

  30. 16:53 - Dans les positions les plus difficiles, Nibali accélère. Gilbert et Vanendert sont là, mais pas le reste du peloton. Rolland va être repris.

  31. 16:52 - Accélération de Rolland. Il lâche Kiryienka et Cataldo à 1km du sommet de La Roche-aux-Faucons.

  32. 16:52 - Dès le pied de la côte, Frank Schleck est lâché. Rui Costa aussi. Joaquin Rodriguez est là.

  33. 16:48 - La Roche-aux-Faucons propose une courte montée de 1,5km, mais avec 9,3% de moyenne. La côte est inscrite au tracé de la Doyenne depuis 2008.

  34. 16:45 - Voeckler est revenu à l'avant du groupe Gilbert. Il se place derrière le champion de Belgique.

  35. 16:41 - BMC accélère en tête du peloton. Gilbert a deux coéquipiers devant lui qu'il fait rouler. Il doit savoir que quelques rivaux sont distancés. Les Lotto de Vanendert sont placés en embuscade.

  36. 16:40 - Non répertoriée dans la liste des côtes officielle, la côte de Sprimont va en ajouter un peu dans la difficulté du jour avant la côte de La Roche aux faucons (KM 238). De quoi casser un peu plus les jambes...

  37. 16:39 - Cataldo (Omega Pharma) a beaucoup donné dans La Redoute pour revenir sur les deux hommes de tête. L'Italien ne va pas tarder à faire la jonction.

  38. 16:37 - Surprenant vainqueur de l'Amstel Gold Race, Gasparotto (Astana) est aux côtés des favoris. Tout comme Damiano Cunego, Vincenzo Nibali ou encore les frères Schleck.

  39. 16:36 - Van Garderen en tête du peloton pour son leader Philippe Gilbert. Le peloton, réduit à une trentaine d'hommes, compte encore 45" de retard sur Rolland et Kiryienka.

  40. 16:34 - C'est Pablo Lastras qui a cédé son vélo à Valverde. L'Espagnol, double vainqueur de l'épreuve, n'est pas au mieux pour le moment, distancé par le peloton.

  41. 16:32 - Changement de vélo pour Valverde qui glissait trop dans la montée de La Redoute. Il est relevé et relancé par un coéquipier. Chavanel était juste à ses côtés.

  42. 16:31 - A l'avant, Cataldo et Le Lay explosent sous les accélérations de Rolland et Kiryienka.

  43. 16:30 - Gilbert et Nibali ne se lâchent pas au sein du peloton. Les BMC du champion de Belgique se postent à l'avant du peloton.

  44. 16:28 - A l'avant, Rolland relance, mais l'échappée commence à payer ses efforts. Derrère, Katusha envoie un homme en poursuite. Un Saxo Bank a suivi.

  45. 16:28 - Problème mécanique pour Voeckler ! Coup dur pour le leader Europcar qui semble avoir un pépin au pied de La Redoute.

  46. 16:27 - GreenEdge emmène le peloton et impose un tempo élevé dès les premiers virages.

  47. 16:26 - Les échappés au pied de la côte de La Redoute.

  48. 16:25 - . 14 - Voilà 14 ans qu'un coureur français n'a plus figuré sur le podium de Liège-Bastogne-Liège. En 1998, Laurent Jalabert, comme l'année précédente, avait terminé à la deuxième place derrière Michele Bartoli. Depuis, plus rien. Laurent Roux, en 1999, avait fini 5e. Le dernier top 5 tricolore.

  49. 16:22 - Dernier écart: 1'25".

  50. 16:18 - Les conditions dans La Redoute s'annonce très mauvaises. La montée de 2,2km à 8,8% de moyenne va être parsemée de supporters de Philippe Gilbert, l'enfant du pays. Son fan-club y dresse chaque année une tente et attend le passage de son champion. La course pourrait aussi effectuer un premier écrémage dans cette difficile montée qui arrive après plus de 220km. Les pourcentages qui atteignent les 15% par endroit ne feront pas que des heureux.

  51. 16:16 - Le gros du peloton compte environ une soixantaine de coureurs répartis sur toute la largeur de la chaussée qui est de nouveau humide.

  52. 16:15 - Astana se montre enfin. Dimiy Fofonov tente de sortir du peloton. Il est suivi par un coureur GreenEdge. Puis, c'est au tour de Mads Christensen (Saxo Bank) de filer.

  53. 16:14 - Ista est toujours intercalé entre la tête de course et le peloton. Le Belge d'Accent Jobs n'arrive pas à revenir sur le groupe de tête.

  54. 16:13 - COMPOSITION DU GROUPE DE TETE: Alessandro Bazzana (ITA/Team Type 1), Dario Cataldo (ITA/Omega Pharma), Pierre Rolland (FRA/Europcar), David Le Lay (FRA/Saur-Sojasun), Vasil Kiryienka (BLR/Movistar).

  55. 16:11 - Pas de problème mécanique en fait pour Gilbert, mais un changement de lunettes...

  56. 16:09 - Philippe Gilbert appelle sa voiture dans la côte de Mont-Theux. Le champion de Belgique semble avoir un problème mécanique.

  57. 16:08 - Grégory Habeaux (Accent Jobs) ne va pas tarder à être repris par le peloton dans l'ascension.

  58. 16:05 - L'échappée entame la montée de Mont-Theux: 2,7km à 5,9% de pente moyenne. C'est la 8e des 11 difficultés du jour.

  59. 16:04 - Dernier écart: 1'20". Lotto, BMC et AG2R à l'avant du peloton. Valverde est lui à l'arrière.

  60. 16:01 - Plus que 7 hommes en tête.

  61. 15:56 - John Lelangue (BMC) au micro d'Eurosport : "On va essayer de terminer en beauté cette 1re partie des classiques. On a fait une bonne partie des Ardennes avec Phil (Gilbert). On a retrouvé le vrai Philippe Gilbert, offensif, attaquant. On veut finir en beauté et on peut partir en confiance."

  62. 15:55 - Les échappés au sommet de la Côte du Maquisard. Habeaux perd progressivement du terrain. Honig est distancé. Rolland et Kiryienka relancent.

  63. 15:54 - La météo se dégrade progressivement et la pluie pourrait rapidement faire son retour.

  64. 15:51 - Un coureur BMC devance les Lotto et les Europcar en tête du peloton qui compte toujours 1'35" de retard. Devant, Rolland ne lésine pas sur les efforts.

  65. 15:51 - . 1998 - Mauvaise nouvelle pour Philippe Gilbert et pour la Belgique. Non seulement aucun coureur n'a réussi à s'imposer deux fois de suite depuis l'Italien Michele Bartoli en 1997 et 1998. Mais, plus surprenant, depuis le doublé de l'Italien, aucun pays n'a remporté la Doyenne deux années de rang. Un cas unique dans les grandes classiques au XXIe siècle.

  66. 15:48 - Et c'est parti pour l'ascension de la Côte du Maquisard: 2,5km à 5%.

  67. 15:47 - Andy Schleck (RadioShack) au micro d'Eurosport : "Ma forme s'améliore de jour en jour. Frank est le capitaine de l'équipe, mais si je peux être dans la bataille finale, je serai content. Mon objectif, c'est juillet. Je ne suis pas encore à 100%."

  68. 15:43 - COMPOSITION DU GROUPE DE TETE: Reinier Honig (PBS/Landbouwkrediet), Gregory Habeaux (BEL/Accent jobs), Alessandro Bazzana (ITA/Team Type 1), Dario Cataldo (ITA/Omega Pharma), Kevin Ista (BEL/Accent jobs), Pierre Rolland (FRA/Europcar), David Le Lay (FRA/Saur-Sojasun), Vasil Kiryienka (BLR/Movistar).

  69. 15:42 - Jonction en tête. On a désormais 8 coureurs avec 1'30" d'avance sur le peloton.

  70. 15:36 - Le peloton au sommet du Col du Rosier. Les Europcar roulent juste derrière les Lotto de Jelle Vanendert, 2e de l'Amstel Gold Race et 4e de la Flèche Wallonne.

  71. 15:34 - Courte tentative de Bouet qui rentre déjà dans le rang.

  72. 15:30 - Du haut de ses 564m, le col du Rosier est l'un des endroits les plus élevés de Belgique, surnommée "le Plat pays". Empruntée depuis le village de Ruy, la montée est de 4,4 km à 5,9 % de pente moyenne, mais avec quelques passages avec des pourcentages nettement plus élevés sur des portions sèches (jusqu'à 9%). Une ascension qui va sérieusement casser les jambes après déjà plus de 180km parcourus.

  73. 15:27 - Peloton groupé derrière l'échappée et les hommes intercalés. Un coureur de BMC tente de s'extirper. Maxime Bouet (AG2R) sort à son tour.

  74. 15:22 - Les cinq hommes de tête ont 1'40" de marge sur le trio de poursuivants (Le Lay, Rolland, Kiryienka) et 2'35" sur le peloton.

  75. 15:20 - Dans 5 km, ce sera le sommet de la prochaine difficulté: le col du Rosier (4,4km à 5,9%).

  76. 15:18 - A l'avant, Habeaux est passé en tête au sommet de la Côte de la Haute-Levée.

  77. 15:17 - Sanchez est à l'arrière du peloton, ramené par ses coéquipiers après ses ennuis mécaniques.

  78. 15:14 - Pierre Rolland accélère ! Les Europcar réagissent. Après Gautier, Rolland sort. Kiryienka (Movistar) et Le Lay (Saur-Sojasun) sont à ses côtés. Le peloton est repoussé à quelques mètres.

  79. 15:12 - Au total, six coureurs ont tenté de filer, mais le peloton ne l'entend pas de cette oreille et ça réagit rapidement. Tout le monde est repris.

  80. 15:10 - Trois coureurs s'extirpent du peloton dont Cyril Gautier (Europcar), un Saur-Sojasun et un Lampre.

  81. 15:09 - Dernier écart: 3'15".

  82. 15:08 - Geschke est repris par le peloton.

  83. 15:08 - L'échappée dans la côte de Haute-Levée avec 3'30" d'avance.

  84. 15:07 - Les RadioShack sont désormais en tête du peloton, avec Thomas Voeckler dans leurs roues.

  85. 15:04 - Geschke est parti en poursuite. Devant, Dario Cataldo a profité de la chute de l'Allemand pour passer en tête de la Côte de Stocke.

  86. 15:02 - Enervement de Samuel Sanchez. Le leader d'Euskaltel, qui a perdu Igor Anton victime d'une fracture de la clavicule gauche juste avant le KM 0, doit s'arrêter en raison d'un problème mécanique. Sa voiture tarde à venir à sa hauteur.

  87. 15:01 - Plus que 5 hommes en tête de la course. Le peloton s'attaque à son tour à la montée de la Côte de Stockeu: 1000m à 12,2% de pente moyenne. 4'00" de retard.

  88. 14:59 - CHUTE DE GESCHKE ! Dans la descente vers le pied de la côte de Stockeu, l'Allemand d'Argos-Shimano rate son virage et chute lourdement. Il tarde à repartir.

  89. 14:58 - 4'45" de retard pour le peloton au sommet de la Côte de Wanne sur Honig, Habeaux, Bazzana, Cataldo, Geschke et Ista.

  90. 14:57 - Simon Geschke est passé en tête au sommet de la Côte de Wanne. Il conforte son avance en tête du classement du prix des Côtes.

  91. 14:55 - Uran en difficulté à l'arrière du peloton. Le leader Sky avait pris la 5e place l'an dernier.

  92. 14:53 - Saur-Sojasun prend à son tour les rênes du peloton. Et l'écart continue de chuter: 5'30".

  93. 14:52 - La Côte de Wanne est une ascension de 2,7 km à 7,3% de moyenne. Le peloton est pointé à un peu plus de 6'00".

  94. 14:50 - C'est parti pour l'enchaînement de la côte de Wanne, de la Côte de Stockeu et de la côte de la Haute-Levée pour les hommes de tête. Cela devrait donner un premier aperçu des velléités de chacun à l'avant, comme au sein du peloton.

  95. 14:49 - Après RadioShack, Liquigas vient prêter main forte aux Katusha. De son côté, la Lampre attend son leader Damiano Cunego, victime d'une pépin mécanique.

  96. 14:48 - Retour du soleil. De bon augure pour les morceaux de bravoure qui attendent le peloton.

  97. 14:24 - D'ici une quinzaine de kilomètres, les hommes de tête vont entrer dans le vif du sujet avec l'enchaînement de côtes Wanne-Stockeu-Haute Levée en une douzaine de kilomètres.

  98. 14:19 - RAPPEL - COMPOSITION DU GROUPE DE TETE: Reinier Honig (PBS/Landbouwkrediet), Gregory Habeaux (BEL/Accent jobs), Alessandro Bazzana (ITA/Team Type 1), Dario Cataldo (ITA/Omega Pharma), Simon Geschke (ALL/Argos Shimano) et Kevin Ista (BEL/Accent jobs).

  99. 14:14 - Sur le site Internet du Team Europcar, le directeur sportif Andy Flickinger explique que ses hommes sont tranquilles. "Pour le moment, tout va bien. Katusha assure le train. Nous, on est bien au chaud, on protège Thomas", explique-t-il. Le vainqueur de la Flèche Brabançonne a été désigné comme homme à surveiller par Philippe Gilbert dans la presse belge.

  100. 14:13 - Dernier écart: 6'45".

  101. 14:10 - Deux abandons à signaler, ceux d'Anthony Roux (FDJ) et Staf Scheirlinckx (Accent Jobs).

  102. 14:02 - L'une des éditions les plus épiques fut celle de 1980. Cette année-là, c'est la neige qui joue les invitées surprises, incitant les commentateurs à rebaptiser la course "Neige-Bastogne-Neige". Sous les flocons et dans le vent glacial, Bernard Hinault survole les vallons pour s'imposer avec près de 10 minutes d'avance sur un peloton considérablement réduit par les abandons. Les mains gelées par les conditions météo, il lui faudra deux semaines pour pouvoir se servir de tous ses doigts.

  103. 13:58 - La seconde côte commence à provoquer des cassures au sein du peloton qui se scinde peu à peu en deux. Le rythme imposé par la Katusha de Joaquim Rodriguez n'est sans doute pas innocent. Plus que 7'30" de retard.

  104. 13:52 - Comme à La Roche-en-Ardenne, c'est Simon Geschke (Argos Shimano) qui est passé en tête au sommet de la Côte de Saint-Roch. Des difficultés non dénuées d'intérêt pour les échappés. Un classement du Prix des côtes est aussi attribué à l'issue de la course. Le coureur qui passe au sommet de chacune des côtes recevra une prime de 250€. Le vainqueur du classement touchera 2000€, 750€ pour le 2e et 500€ pour le 3e.

  105. 13:47 - MOYENNE APRES TROIS HEURES DE COURSE: 38,300km/h pour l'échappée.

  106. 13:46 - Les 6 hommes de tête dans l'ascension.

  107. 13:45 - Dernier écart: 8'20". Katusha travaille toujours fort pour réduire le retard.

  108. 13:43 - Dans quelques kilomètres, la 2e difficulté du jour: la Côte de Saint-Roch (KM 116,5): une montée de 1 km à 11% de pente moyenne.

  109. 13:35 - Plus que 9'00" d'écart.

  110. 13:27 - Rappel composition du groupe de tête: Reinier Honig (PB/Landbouwkrediet), Gregory Habeaux (BEL/Accent jobs), Alessandro Bazzana (ITATeam Type 1), Dario Cataldo (ITA/Omega Pharma), Simon Geschke (ALL/Argos Shimano) et Kevin Ista (BEL/Accent jobs).

  111. 13:17 - Les échappés entrent dans Bastogne et atteignent la première zone de ravitaillement.

  112. 13:17 - Pour la première fois depuis un bon moment, l'avance des hommes de tête passe sous la barre des dix minutes: 9'55". Confirmation, le peloton a haussé le ton.

  113. 13:16 - Le peloton accélère considérablement alors que l'on approche de Bastogne.

  114. 13:04 - Katusha prend les choses en main. Les coureurs se positionnent en tête du peloton et haussent le ton. L'écart en prend un coup. Les fuyards perdent rapidement 30 secondes de marge.

  115. 13:00 - MOYENNE DE LA COURSE APRES DEUX HEURES: 40,300km/h.

  116. 12:59 - Et cette outrageante domination durera jusqu'en 1978, les coureurs étrangers étant peu nombreux à lever les bras à Liège (7 différents entre 1930 et 1978). Puis, la course s'internationalise, le palmarès aussi. De 1979 à 2011, on ne trouve plus que 4 Belges vainqueurs (Van Lancker 1990, De Wolf 1992, Vandenbroucke 1999, Gilbert 2011). S'il s'impose cette année, Gilbert deviendra le 1er Belge depuis Merckx en 1971 à s'imposer avec le maillot de champion national.

  117. 12:57 - En 97 éditions, la Belgique a signé 58 victoires. Léon Houa avait signé les trois premières victoires de l'histoire (1892, 1893, 1894) avant que l'épreuve ne soit plus disputée pendant 12 ans. Si le Français André Trousselier est parvenu à perturber la mainmise belge sur la course, il faudra attendre 1930 et le succès de l'Allemand Hermann Buse pour trouver trace d'une autre nationalité au palmarès.

  118. 12:49 - Le retard du peloton continue de gonfle: 12'35". On réagit enfin du côté des favoris. Des équipes comme Katusha, BMC ou encore Movistar envoient des hommes rouler à l'avant du peloton.

  119. 12:43 - Le record de victoires sur Liège-Bastogne-Liège appartient toujours à Eddy Merckx. Le Cannibale s'y est imposé à cinq reprises (1969, 1971, 1972, 1973, 1975). Vainqueur en 2011, Philippe Gilbert deviendrait le 13e coureur à compter deux victoires au compteur, le 6e à réussir un doublé (le 1er depuis Michele Bartoli en 1997 et 1998).

  120. 12:34 - Au sommet de la côte de la Roche-en-Ardenne, le peloton accuse 11'30" de retard. La prochaine difficulté est située dans 46km: la Côte de Saint-Roch (1km à 11% de moyenne).

  121. 12:33 - Dernier écart: 9'55".

  122. 12:25 - Au pied de la 1re difficulté du jour, les échappés comptent 9'35" d'avance.

  123. 12:19 - La météo redevient plus clémente pour le peloton qui a essuyé une grosse averse un peu plus tôt. Les nuages sont toujours omniprésents et la pluie pourrait faire son retour. Les hommes de tête ne vont pas tarder à voir la Côte de La Roche-en-Ardenne se dresser devant eux.

  124. 12:16 - Il y a désormais 6 hommes en tête. Honig (Landbouwkrediet), Habeaux (Accent jobs) et Bazzana (Team Type 1) ont rattrapé Cataldo (Omega Pharma), Geschke (Argos Shimano) et Ista (Accent jobs). Ils repoussent le peloton à plus de six minutes.

  125. 12:08 - Le peloton a drastiquement ralenti sa cadence et l'écart flambe pour atteindre les 3 minutes.

  126. 12:06 - Double vainqueur de la Doyenne, Alejandro Valverde (Movistar) traverse les classiques de manière plutôt anonyme. Attendu comme un des personnages centraux du cycle ardennais, l'Espagnol fut loin du compte sur l'Amstel Gold Race et la Flèche Wallonne. Il lui reste Liège-Bastogne-Liège, sa course favorite, pour se refaire la cerise.

  127. 11:58 - Bazzana, Honig et Habeaux filent en poursuite derrière l'échappée. La course commence à se décanter un peu

  128. 11:52 - Dernier écart: 1'05" d'avance pour le trio de tête.

  129. 11:49 - A l'avant, il s'agit de Dario Cataldo (Omega Pharma), Simon Geschke (Argos) et Kevin Ista (Accent Jobs).

  130. 11:48 - Une échappée semble prendre forme. Trois coureurs sont sortis du pack et comptent une trentaine de secondes d'avance.

  131. 11:41 - Dans 30km, les coureurs s'attaqueront à la 1re difficulté du jour: la Côte de la Roche-en-Ardenne (KM 70). Il s'agit d'une montée de 2,8km à 6,2% de pente moyenne.

  132. 11:34 - Les nuages sont désormais de la partie et c'est sur une chaussée particulièrement humide que roulent les coureurs.

  133. 11:31 - Créé en 1892, Liège-Bastogne-Liège porte fièrement son nom de Doyenne des classiques. Elle est de quatre ans l'aîné de Paris-Roubaix. Pour sa 98e édition, la classique ardennaise est restée fidèle à ses principes. Le massif ardennais proposera une fois de plus ses terribles vallons (raidars) et son enchaînement Wanne-Stockeu-Haute Levée avant de s'attaquer à La Redoute, la Rôche au Faucon et la Côte de Saint-Nicolas dans les 35 derniers kilomètres.

  134. 11:30 - Comme ses prédécesseurs, Chavanel n'a pas eu de bon de sortie. On tente à tour de bras, mais sans réussite. Le peloton ne relâche pas son attention.

  135. 11:18 - Sylvain Chavanel montre le bout de son nez et tente de placer une accélération en arrivant à Louveigné.

  136. 11:14 - Balade terminée pour Van Hecke qui rentre dans le rang. Un de repris et deux autres qui tentent de filer en douce...

  137. 11:07 - Preben Van Hecke, membre de la formation Topsport Vlaanderen, insiste à l'avant. Il est seul en tête.

  138. 11:04 - Plusieurs coureurs ont tenté de partir derrière Marczynski, mais sans succès. Le peloton ravale tout le monde.

  139. 11:03 - Tomasz Marczynski (Vacansoleil) a tenté de prendre ses distances sur le peloton après 3km. Il compte une douzaine de secondes d'avance.

  140. 10:54 - Sur sa chute, Igor Anton s'est fracturé la clavicule gauche.

  141. 10:51 - La Doyenne aime varier les plaisirs. Voilà près de 15 ans qu'un coureur n'a plus réussi à s'imposer deux années de suite dans Liège-Bastogne-Liège. Philippe Gilbert, tenant du titre, parviendra-t-il à succéder à l'Italien Michele Bartoli? Voici tous les chiffres clés de la Doyenne.

  142. 10:45 - Ce n'était pas qu'une petite chute pour Igor Anton. Le Basque ne prendra finalement pas le départ. Il doit renoncer à la course avant même de s'être élancé. Un coup dur pour la formation Euskaltel. Il n'y a donc que 199 coureurs qui prennent le départ de la Doyenne.

  143. 10:42 - Peu avant la ligne de départ réel, Igon Anton (Euskaltel) s'est fait une petite frayeur en tombant.

  144. 10:25 - Tous les coureurs sont Place Saint-Lambert à Liège. Le départ fictif va être donné. Le soleil est pour le moment au rendez-vous avec une température clémente (près de 10°C). Mais ce sont des nuages voire des adverses qui sont annoncés pour la journée.

  145. - Rendez-vous à 10h40 pour le départ.

  146. - Bonjour à toutes et à tous. Bienvenue pour suivre EN DIRECT et en intégralité l'édition 2012 de Liège-Bastogne-Liège, la Doyenne des grandes courses d'un jour, et le dernier grand rendez-vous de cette campagne de classiques.

 

Commentaires 1 - 7 de 7

Trier commentaires : Les plus récents | Les mieux notés
  1. Superbe fin de course , les deux premiers méritaient la­ victoire. Merci pour le spectacle messieurs

    De Lulu Moulu, le dim 22 avr 17h 45
    • 1 vote(s) positifs
    • 1 vote(s) négatifs
  2. vive gilbert

    De , le dim 22 avr 16h 26
    • 2 vote(s) positifs
    • 0 vote(s) négatifs
  3. vive gilbert

    De , le dim 22 avr 16h 26
    • 2 vote(s) positifs
    • 0 vote(s) négatifs
  4. Forza Nibali

    De Carinzia, le dim 22 avr 15h 30
    • 0 vote(s) positifs
    • 0 vote(s) négatifs
  5. quel tele diffuse

    De , le dim 22 avr 14h 53
    • 0 vote(s) positifs
    • 0 vote(s) négatifs
  6. Igor Anton le seul coureur de tour intéressant HS, mais­ il y en a marre tous les coureurs cools chutent!

    De Solenn, le dim 22 avr 11h 29
    • 0 vote(s) positifs
    • 3 vote(s) négatifs
  7. Bonne journée à tous et bonne course.

    De , le dim 22 avr 10h 42
    • 2 vote(s) positifs
    • 0 vote(s) négatifs
Trier commentaires : Les plus récents | Les mieux notés

Pas encore utilisateur Yahoo! ? maintenant pour ouvrir un compte gratuitement