À la Une: au Salvador, une ville assiégée pour traquer les gangs criminels

© AP/Salvador Melendez

L’armée et la police encerclent actuellement la ville de Soyapango, dans la banlieue de la capitale San Salvador. Plus de 140 membres présumés de gangs ont été arrêtés durant cette opération spéciale lancée ce week-end. À 3h du matin ce samedi précisément, la phase 5 du plan de contrôle territorial surnommée « extraction des criminels » a débuté, écrit le journal El Mundo.

Selon le président Nayib Bukele, l’État a repris le contrôle de ville. Environ 10 000 membres des forces de l’ordre sont mobilisés, 8 500 soldats et 1 500 policiers pour traquer les « maras », les redoutables bandes criminelles qui font régner la terreur au Salvador. Selon El Mundo, qui relaie une information de la police, cette opération a permis de capturer notamment Alexander Pineda, alias « Lazy », un des chefs du groupe armé Barrio 18. Les autorités le considèrent comme l’un « des terroristes les plus recherchés du pays, qui ordonnait des homicides et des extorsions au niveau national ».


Lire la suite sur RFI