À demi-mot, une pépite de l'OL fait son discours d'adieu au club

Julien Pallucci

Régulièrement annoncé sur le départ à l'issue de la saison en cours, Corentin Tolisso est revenu sur les rumeurs qui le donnent partant de l'Olympique lyonnais.

"​Si on arrive à faire quelque chose de fantastique avec ce groupe, déjà éliminer Besiktas et qui sait, se qualifier à nouveau pour la Ligue des Champions, à ce moment-là, peut-être que Corentin aura envie de continuer".

Il y a quelques jours, avant la demi-finale retour de Ligue Europa disputés contre le Besiktas, Jean-Michel Aulas ne semblait plus se faire d'illusion quant à l'avenir de Corentin Tolisso au sein de l'Olympique lyonnais. Il est vrai qu'hormis avec une victoire finale en C3, l'écurie du président rhodanien ne prendra pas part à la Ligue des Champions la saison prochaine.

Une compétition à laquelle rêve de participer tout footballeur, et dont le milieu de terrain polyvalent des Gones ne fait pas exception à la règle. Alors, quand on sait que la Juventus Turin - entre autres - donnerait cher pour s'offrir ses services, difficile d'imaginer l'international tricolore - et ses dirigeants - refuser une telle opportunité.

Ce n'est qu'un au revoir ?


D'autant que lors de sa dernière apparition sur le plateau d'OLTV, Corentin Tolisso a quasiment effectué un discours d'adieu et de remerciements à son équipe de cœur, en répondant à une question sur son futur proche. 

"C’est dur de ne pas faire attention à ces rumeurs, car aujourd'hui tu te connectes à n’importe lequel des réseaux sociaux et tu vois ton nom qui est affiché avec la Juventus, l’Inter Milan, Tottenham, ou encore Manchester, donc c’est compliqué. Après, je sais ce que je veux. Et aujourd'hui je sais où je veux aller : en finale de l’Europa League. Je veux gagner ce trophée avec l’Olympique Lyonnais.

Je me concentre que sur l’Olympique Lyonnais et ça, ça n’est pas difficile. Je suis un Lyonnais d’origine, j’ai tout vécu à l’OL et je n’ai connu que ce club dans ma carrière professionnelle. J’ai ma famille et mes amis ici, je suis attaché à cette ville et quoi qu’il arrive je n’oublierai jamais cela, je n’oublierai jamais cette époque. Je suis resté le même, j’ai été bien élevé par mes parents. Je n’ai pas changé d’amis et on ne me dit pas que j’ai changé".

​​

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages