« À nous d'envoyer un message fort » contre Saint-Etienne, selon M'Baye Niang (Bordeaux)

·1 min de lecture

Déterminés à rebondir après la claque reçue dimanche à Lyon (1-6), les Girondins abordent la réception de Saint-Etienne, mercredi (19 heures), avec détermination, comme l'a affirmé leur attaquant M'Baye Niang.

Après la déroute à Lyon (1-6) dimanche, les Girondins n'ont pas le temps de se lamenter. Déjà tournés vers la réception de Saint-Etienne mercredi (19 heures), ils ont vite mis de côté « l'accident inexcusable », comme l'a qualifié leur entraîneur David Guion, pour mettre toutes les chances de leur côté pour rebondir.

lire aussi

/

Le calendrier de la 33e journée de Ligue 1

« J'ai une équipe très irrégulière, capable d'être dans le bas comme dimanche, mais je sais aussi qu'elle est responsable et capable de se sublimer, de faire preuve de responsabilité, a expliqué le coach girondin, ce mardi en conférence de presse. Mon job est de les (joueurs) mettre dans les mêmes conditions qu'avant Metz (victoire 3-1, le 10 avril), pour sortir le même match. »

David Guion, l'entraîneur de Bordeaux

/

« Il y a de l'enjeu et de la pression évidemment, mais en aucun cas de la peur »

Compte tenu de leur classement (19e), les Bordelais ont-ils peur de la perspective d'une relégation en Ligue 2, qui se rapprocherait en cas de nouvelle contre-performance face aux Verts ? « Non, a assuré Guion. Il y a de l'enjeu et de la pression évidemment, mais en aucun cas de la peur. On a prouvé qu'on était capable d'appréhender ces événements difficiles, on a prouvé qu'on était capable contre Metz de pouvoir y répondre. On se doit de jouer avec et de la surmonter. L'enjeu, ça va être de retrouver ces mêmes dispositions, en étant aidés par notre public, qui va nous pousser. Il faut aller chercher ces trois points. »

Après avoir répété qu'il n'était Pourqupour le maintien du club en Ligue 1, M'Baye Niang a résumé la situation : « À nous d'envoyer un message fort à tous les concurrents qui jouent le maintien. Demain (mercredi), il faut taper du poing sur la table, dire que les Girondins vont se sauver et ils vont le faire. »

lire aussi

/

Retour de Gregersen, pas de Marcelo

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles