À l’Interceltique de Lorient, le renouveau des jeux traditionnels

Il n’y a pas que des cornemuses et des coiffes de dentelle, au festival Interceltique de Lorient, en Bretagne, dans l’ouest de la France. L’événement, qui en est à sa 51ᵉ édition, se concentre -bien sûr- sur la musique et la danse, avec des groupes venus de Bretagne, mais aussi d’Irlande, de Galice, des Asturies. Mais il fait aussi la part belle aux jeux traditionnels qui connaissent un véritable engouement après avoir failli tomber dans l’oubli.

De notre envoyé spécial à Lorient,

Au parc Jules-Ferry de Lorient, la pelouse est brûlée par le soleil et la sécheresse. Hugo et ses amis transpirent. Ils s’acharnent à lancer un rond en métal sur une planche de bois carrée, quelques mètres plus loin.

« C’est le jeu du palet breton : c’est un peu comme la pétanque, détaille Hugo derrière ses lunettes de soleil. On lance un petit palet sur le plateau en bois, comme si c’était un cochonnet. Ensuite, on essaie de s’en approcher au plus près en lançant quatre autres palets ». Le palet breton se joue par équipe. Pour l’instant, celle d’Hugo devance ses adversaires du jour.

Pourtant, « il y a 10-15 ans, le palet a bien failli disparaître, se souvient Yannick Le Mentec, responsable des jeux bretons à l’Interceltique. Seuls les anciens y jouaient. On a fait des initiations dans les écoles et les festivals, et maintenant tout le monde connait ! » Même les magasins de sport en vendent.

► À lire aussi : France: après les années Covid, la ferveur retrouvée à l’Interceltique de Lorient

Boultenn et bazh yod


Lire la suite sur RFI