À la Meinau, l'extase de France

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

99% des interviews d'un coach à chaud à la mi-temps sont inutiles. Et dans le dernier pourcent restant, 99% trouvent leur utilité grâce aux fameux aléas du direct. C'est ainsi que ce mercredi, à Strasbourg, Didier Deschamps a offert cette fameuse part des anges. " Je n'ai rien entendu, mais c'est pas plus mal ", a-t-il répondu au moment où Carine Galli lui tendait son micro floqué M6. Pour éviter tout incident diplomatique avec un des diffuseurs officiels de l'équipe de France et par la même occasion avec la profession, le sélectionneur est revenu de lui-même sur cette scène dès son arrivée en conférence de presse. " Il pourrait y avoir des interprétations après ce que j'ai dis à Carine Galli à la mi-temps, donc je préfère clarifier, soufflait-il, penaud. Je ne l'entendais pas avec le public, mais je n'ai pas fini ma phrase. Il n'y avait pas l'intention de l'attaquer personnellement. " Ouf, tout le monde…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles