À Nice, Saint-Étienne peut revenir sur Lorient et condamner Bordeaux

Denis Bouanga va se lancer dans la bataille finale avec les Verts. (A. Martin/L'Équipe)

Un succès des Verts à Nice condamnerait Bordeaux et permettrait à l'ASSE de revenir à égalité de points avec Lorient (17e).

Dans une saison où chaque rencontre est présentée comme une « finale » depuis la prise de fonction de Pascal Dupraz, le 15 décembre, il était peut-être le véritable match clé pour l'AS Saint-Étienne. Le dernier point en date arraché par les Verts, le 20 avril à Bordeaux (2-2), alors qu'ils étaient menés 2-0, vaut encore plus cher avec le recul. Il en avait enlevé deux à un concurrent direct et il lui permet de croire, aujourd'hui et plus que jamais, en un retour sur Lorient, le 17e de L1, situé à 3 longueurs.

lire aussi
Nice sans Thuram, suspendu, contre Saint-Étienne

Oui, l'ASSE a enchaîné depuis deux défaites cinglantes (1-4 contre Monaco et 0-2 à Rennes) mais les Merlus, eux, restent sur 3 revers pas plus reluisants, ce qui permet aux Foréziens (18es) de croire encore au maintien sans avoir à passer par le barrage, d'autant que les 2 équipes présentent une différence de buts similaire (-32 pour les Verts, -28 pour le FCL). Pour cela, il leur faudra prendre 3 points ce soir à Nice, ce qui n'est pas chose aisée puisque Saint-Étienne n'a gagné que trois fois à l'extérieur sur l'ensemble de la saison et que les clubs de haut de tableau lui réussissent rarement.

Mais puisque Pascal Dupraz aime à expliquer que son équipe n'a eu de cesse de transformer « les contraintes en opportunités », celle-ci en est une « réelle », comme l'entraîneur ligérien l'a rappelé lundi. Une victoire des Verts reléguerait Bordeaux (20e) et repousserait Metz (19e) à 6 points (19e) à deux journées de la fin. Voilà pour l'enjeu.

Neyou et Kolodziejczak écartés
Le contexte incite lui aussi à un optimisme relatif : malgré les suspensions de Khazri et Gourna-Douath, le groupe s'est renforcé avec les retours de blessure de Boudebouz, Hamouma, Moueffek et Crivelli. « La bonne nouvelle, c'est qu'on a plus de choix mais peut-être un manque de rythme pour certains, a estimé Dupraz. Un Hamouma, même pour quinze ou trente minutes, je le prends avec beaucoup de plaisir. Mon espoir est que les joueurs qu'on retrouve puissent durer sur les trois derniers matches. »

voir aussi
Saint-Étienne : Neyou et Kolodziejczak écartés pour le match à Nice

Le technicien haut-savoyard veut pouvoir compter sur tout le monde. « J'ai convoqué 26 joueurs pour les deux rencontres à livrer cette semaine (réception de Reims, samedi) », a-t-il précisé lundi. Mais il met, comme toujours, les joueurs face à leurs responsabilités. C'est ainsi qu'Yvan Neyou et Timothée Kolodziejczak, loin du niveau requis en match comme en séance d'entraînement, ont été écartés du groupe pour Nice. Mais ça n'empêchera pas les Stéphanois, « unis et déterminés à gagner » à en croire Harold Moukoudi, de jouer leur va-tout en terre azuréenne.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles