À Porto, l'Olympique de Marseille risque de sombrer