À Roland-Garros, la terre battue recouverte de sable pour accueillir... du beach-volley

De la petite balle jaune au ballon de beach-volley, il n'y a qu'un rebond, et beaucoup de sable. Le court Philippe-Chatrier de Roland-Garros , sacro-saint temple de la terre battue française qui a vu s'affronter des légendes du tennis dans des duels mythiques, accueille jusqu'à lundi... le Paris Beach Pro Tour, un tournoi du circuit mondial de beach-volley. Une première. Pour l'occasion, ce sont trois bacs à sable géants qui ont été installés sur les courts 6 et 7 (pour un terrain de match et un terrain d'entraînement), mais également sur le célèbre court central.

800 tonnes de sable

Sur ce dernier, un coffrage de 40 centimètres de haut a été posé sur deux couches protectrices, afin de préserver la terre battue. Car "elle est là, elle est en-dessous", indique au micro d'Europe 1 David Donnelly, l'organisateur de l'événement. "On l'a laissé, on ne l'a pas touché, c'est la terre battue qui était là au mois de mai-juin pour le tournoi [de Roland-Garros]. On est venu y poser une protection et un gros bac à sable qui accueille environ 250 tonnes de sable". En comptant les trois terrains, ce ne sont pas moins de 800 tonnes de sable qui ont été amenées à la porte d'Auteuil.

Un "gros défi logistique" qui n'empêche pas de penser à l'environnement. Puisque ce sable froid sur lequel vont s'affronter les ténors de la discipline, "vient de la région parisienne". Ainsi, dès la fin du tournoi, lundi, il repartira dans les installations sportives de la région d'où il a été prélevé. "No...


Lire la suite sur Europe1