À Rome, tous les chemins mènent à Dybala

Auteur d’un doublé face à la Fiorentina, son deuxième de la saison, Paulo Dybala a une nouvelle fois été l’artisan principal de la victoire romaine (2-0). Depuis son retour du Qatar, la Joya affiche un niveau majestueux et s’impose encore plus comme l’élément indispensable de la bande de Mourinho.

En voilà un qui respecte ses résolutions de la nouvelle année. Fraîchement sacré champion du monde, Paulo Dybala est revenu à Rome avec une énergie débordante. Auteur du but de la qualification ce jeudi en Coupe d’Italie face au Genoa (1-0), l’attaquant argentin a remis ça ce dimanche soir à l’Olimpico en inscrivant un doublé face à la Fiorentina (2-0), en deux frappes s'il vous plaît. Un réalisme glaçant combiné à une aisance technique (91% de passes réussies) et une vision du jeu redoutable lui permettant d’illuminer la pelouse miteuse du stade olympique, donnant la migraine aux défenseurs florentins. Même Sofyan Amrabat n'a rien pu faire, c'est dire. En l'espace de deux semaines, l’Argentin est tout simplement devenu le patron de cette Roma, celui qui dicte le rythme, qui parvient à faire la différence sur une passe, un contrôle, un appel. Et honnêtement, un Dybala à ce niveau n'a pas vraiment d'équivalent. Néanmoins, au coup de sifflet final, la Joya a dégainé la carte de l'humilité : « Nous donnons toujours le meilleur de nous-mêmes sur le terrain, mais nous devons nous montrer plus réalistes, y compris moi. »

Lire la suite sur SoFoot.com