À Strasbourg, l'école des chasseurs de tête

·1 min de lecture

Après les terribles images du malaise de Christian Eriksen, beaucoup ont retenu leur souffle le 15 juin dernier, lorsque Benjamin Pavard est resté au sol après un choc violent avec Robin Gosens lors de France-Allemagne. Et tout le monde a pu respirer en apprenant que le joueur du Bayern Munich était sorti de ce douloureux épisode sans dommages. L'occasion, néanmoins, de se rendre compte que personne n'est assez renseigné sur les risques qui pèsent sur le cerveau des footballeurs. Et s'il est relativement normal que le quidam n'ait pas de connaissances de pointe en neurochirurgie, il est plus surprenant qu'un thème aussi important que celui des commotions cérébrales soit quasiment un non-sujet jusqu'au sommet des fédérations.

Deux papas en quête de prévention


C'est là que Felipe Saad et…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com