Álex Rins pourrait être le prochain à prolonger son contrat

Oriol Puigdemont
motorsport.com

Après la série d'annonces faites la semaine dernière par Yamaha, c'est Suzuki qui apporte la touche finale à ses discussions avec , afin que le pilote catalan reste lié à la marque de Hamamatsu jusqu'à la fin de la saison 2022. Les responsables de Suzuki sont déterminés à régler dès que possible la question de l'avenir de leurs pilotes, et Rins, avec qui ils discutent depuis plusieurs mois déjà afin de prolonger leur union au-delà de 2020, pourrait bien être le prochain à signer.

"Les deux parties travaillent avec la volonté de définir les détails manquants. Mais nous sommes positifs en ce sens", a-t-il été fait savoir à Motorsport.com. Suzuki se trouve ainsi dans une situation comparable à celle de l'année dernière avec son chef de file, vainqueur de deux premières courses au guidon de la GSX-RR en 2019.

Lire aussi :

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Viñales et Yamaha prolongent pour 2 ans !Officiel : Quartararo remplacera Rossi en 2021Rossi veut prendre son temps, Yamaha lui donne des garanties

La situation de son coéquipier, . Le premier cité, leader incontesté de l'équipe, fêtera ses 34 ans quelques jours après le début de la saison. Le second n'a pour l'heure pas répondu aux attentes du constructeurs italien malgré une victoire impressionnante au Mugello et se doit de rebondir après une seconde moitié de saison décevante.

Chez Honda, personne n'ose penser que pourrait quitter son poste, et d'autant moins maintenant que son frère, Álex, s'apprête à faire ses débuts en MotoGP au sein de la même équipe. Le #93 et le HRC ont eux-mêmes fait état ces derniers mois de leur désir mutuel de rester liés et l'on peut imaginer qu'au moins la base de l'accord, si ce n'est son intégralité, est déjà définie.

La situation est plus ouverte pour les deux autres constructeurs engagés en MotoGP. Chez Aprilia, alors que l'on attend le verdict quant à la suspension d' de rester impliqué dans son projet.

Quant à son frère, , il se trouve dans une situation très similaire chez KTM, où ses performances permettent de maintenir à flot le programme MotoGP. Son départ serait là aussi une véritable surprise.

Lire aussi :

L'arrivée de Zarco, une chance pour Ducati ?"Auto-proclamé en crise" en 2019, Petrucci a retenu la leçonIannone et Aprilia se sépareraient en cas de suspension "d'un ou deux ans"

À lire aussi