Ángelos Charistéas : Un Grec perdu en Provence

Dans l'imaginaire collectif des passionnés de foot, il est des noms qui, pour toujours, resteront associés à un moment bien précis. Marco Materazzi, par exemple, renvoie irrémédiablement au coup de boule de Zinédine Zidane, alors que Luis Arconada ne se départira jamais de sa terrible faute de main face aux Bleus de Michel Platini. Cette vérité vaut aussi pour Ángelos Charistéas. Il faut dire que l'attaquant d'1,91m a été la figure de proue de l'un des plus gros braquages de l'histoire, à savoir la victoire de la Grèce lors de l'Euro 2004. Au sein d'un collectif infaillible, le joueur alors âgé de 24 ans est devenu le héros de tout un peuple en inscrivant le seul but de la finale, face à un Portugal vaincu chez lui et inconsolable (0-1). Voilà donc LE fait d'armes de la carrière du natif de Serrès, qui a connu moins de moments glorieux en club. Passé par le grand Werder Brême, l'Ajax Amsterdam, le Feyenoord Rotterdam ou encore le Bayer…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles