Échecs - Tournoi des Candidats - Scénario catastrophe pour Maxime Vachier-Lagrave au Tournoi des Candidats

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

La reprise du Tournoi des Candidats a été douloureuse pour Maxime Vachier-Lagrave. Le Français a bataillé plus de six heures lundi contre l'Américain Fabiano Caruana avant de s'incliner. Plus d'un an après l'interruption, les huit candidats se sont retrouvés ce lundi à Ekaterinbourg pour achever le Tournoi qui désignera le challenger de Magnus Carlsen pour le titre de champion du monde. En tête après sept rondes, Maxime Vachier-Lagrave était attendu au tournant et savait qu'il aurait fort à faire pour conserver son avance. Il n'a pas été déçu. Ou plutôt si. Il a toutes les raisons de l'être après avoir perdu face au numéro 2 mondial, Fabiano Caruana. Le rendez-vous avec l'Américain a tenu toutes ses promesses. La partie a été d'une exceptionnelle intensité, de très haut niveau, le combat a été acharné pendant plus de six heures et a offert du grand spectacle aux fans qui attendaient ça depuis si longtemps. MVL n'a pu arracher le nul « On a eu le scénario attendu, raconte Laurent Vérat, le manager du champion français. Comme prévu, la préparation de Caruana pour cette partie a été stratosphérique. » Une préparation ultra-spécifique, ciblée qui a demandé beaucoup d'effort, et de temps, à MVL. Mal embarqué, le Français a réussi à rétablir la situation mais il n'était pas au bout de ses efforts. « Il y a eu ensuite une forme de relâchement, reprend Laurent Vérat. Ils se sont retrouvés dans une finale qui appelait une nulle mais Maxime n'a pas trouvé la solution. J'ai été surpris qu'il ne trouve pas mais il a été attiré par une autre forteresse. Il s'est trompé, tout simplement. » Une défaite après une telle débauche d'énergie et surtout avec le sentiment d'être passé si près de la nulle est évidemment dure à avaler pour Vachier-Lagrave. « Il est dégouté, c'est sûr mais il rebondit toujours très vite, c'est une de ses forces », explique le manager. Rendez-vous avec le numéro 3 mondial mardi Sur le plan comptable, cette victoire remet complètement dans le match Caruana, revenu à hauteur de MVL (4,5 pts) mais avec le départage en sa faveur. Auteur d'une nulle contre Anish Giri, le Russe Ian Nepomnianchtchi est seul en tête (5 pts). Le Tournoi n'est pas perdu pour le Français mais il a moins que jamais le droit à l'erreur. Dès mardi, il fera face au Chinois Ding Liren, numéro 3 mondial mais actuel dernier du Tournoi (3 pts) ce qui risque de le pousser à prendre beaucoup de risques. « Il va jouer avec cinq attaquants », image Laurent Vérat qui croit au rebond de son poulain. « Ce match contre Caruana a été un super warm-up. Il est dans le Tournoi, il est chaud ! » Le classement 1. Ian Nepomnianchtchi (Russie) 5 pts
2-3 - Fabiano Caruana (Etats-Unis) 4,5 pts
2-3 - Maxime Vachier-Lagrave (France) 4,5 pts
4-5 - Anish Giri (Pays-Bas) 4 pts
4-5 - Wang Hao (Chine) 4 pts
6-7 - Kiriil Alekseenko (Russie) 3,5 pts
6-7 - Alexander Grischuk (Russie) 3,5 pts
8 - Ding Liren (Chine) 3 pts Le programme de mardi Alekseenko - Caruana
Grischuk - Nepomnianchtchi
Giri - Wang Hao
Ding Liren - Vachier-Lagrave