Édouard Damestoy défend son titre mondial en skateboard vert à Buenos Aires

Édouard Damestoy, aux X Games 2022. (J. Halayko/ESPN)

Sacré en 2019, le Bordelais Édouard Damestoy remet son titre de champion du monde de skateboard vert (une rampe verticale en forme de « U ») en jeu ce week-end à Buenos Aires, lors des World Skate Games.

Après l'or aux X Games, une première pour un Français en skateboard, le Français Édouard Damestoy part en quête d'un nouveau sacre. En 2019, le Bordelais est devenu champion du monde de vert (une rampe verticale en forme de « U ») grâce à une figure inédite. Ce week-end, à Buenos Aires, Damestoy va remettre son titre en jeu, lors des World Skate Games. « Je me sens super bien, apprécie le Bordelais de 25 ans. Je sais ce que j'ai à faire. Je suis parti deux semaines avant au Brésil pour m'entraîner, pour être bien calé au décalage horaire. »

Le vainqueur de la Tony Hawk's Vert Alert l'année dernière, et auteur du « best trick » (meilleure figure) lors de l'édition 2022, a notamment fait une croix sur une invitation au mythique Nitro Circus en Australie pour mieux se préparer à défendre son titre de champion du monde World Skate (via la Fédération internationale).


lire aussi

Damestoy, sa quête de figures aériennes pour les JO de Paris

Dans la capitale argentine, les skateurs testeront un tout nouveau format pour la première fois (qualifications samedi et finale dimanche), semblable à ce qu'on peut voir lors de la Street League ou les Jeux Olympiques en street (une des deux disciplines olympiques). Au lieu de cinq à six runs où seul le meilleur compte, le format sera composé de trois runs (le meilleur compte) puis cinq tentatives pour faire une seule figure, la plus technique et originale (les deux meilleures comptent), les scores sont ensuite additionnés pour un classement final.

« On est plusieurs à bosser avec la World Skate, avec Rony Gomez, Jimmy Wilkins, et on leur a proposé ce format, explique Damestoy, qui se prépare également pour les JO de Paris 2024, en park (une sorte de piscine vide). Ce sera plus fun pour nous à skater et plus fun à regarder. »


lire aussi

Damestoy partage sa passion pour la rampe dans une série documentaire