Édouard Philippe a un nouveau job… dans le privé

·1 min de lecture

Depuis qu’il a quitté Matignon pour laisser place à Jean Castex et mener à bien son nouveau mandat de maire du Havre, Édouard Philippe jouit d'une très belle popularité. Un constat qui n’a certainement pas échappé aux actionnaires de la société de services informatiques Atos. Le site internet de Tendance Ouest informe en effet ses lecteurs que les actionnaires d'Atos ont approuvé la nomination d'Édouard Philippe au conseil d'administration ce mardi 27 octobre, avec le score très élevé de 99,88 %.

Édouard Philippe, que certains pensent être le candidat idéal pour les prochaines élections présidentielles, avait déjà eu un poste dans le privé en étant avocat en 2004 pour le cabinet Debevoise and Plimpton. Plus tard, entre 2007 et 2010, il avait été directeur des affaires publiques chez Areva, comme le rapportent nos confrères.

Mais c’est bel et bien sur ses anciennes fonctions de Premier ministre qu’il était entendu ce mercredi 21 octobre, durant trois heures, devant la Commission d'enquête sur la Covid-19. Au cours de cet entretien, il a été notamment interrogé sur ses relations avec Emmanuel Macron. Comme le rapportait Le Monde, c'est Eric Ciotti qui a posé la question qui fâche : « On marchait sur un chemin de crête », a répondu le mari d'Edith Chabre, en précisant « Confiner trop longtemps, c’est risquer l’effondrement de l’économie du pays. Déconfiner trop vite, c’est faire repartir l’épidémie. » Concernant les tensions, Édouard Philippe a affirmé avoir toujours eu en tête (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Philippe Etchebest s'inquiète d'un reconfinement : "On signe notre arrêt de mort"
Marina Carrère d'Encausse "tétanisée à l'idée d'avoir un cancer" : elle dévoile ses craintes
VIDÉO - Ghislaine Arabian, "endettée", craint un reconfinement : "Comment on va faire ?"
PHOTO - Lorie "maman heureuse" : elle a perdu ses kilos de grossesse
Quand William et Harry faisaient encore la fête dans le dos de Kate Middleton