Émeric Clos, entraîneur des Bleus : « Cette défaite n'est pas étonnante »

Émeric Clos, entraîneur de l'équipe de France de fleuret masculine. (A. Réau/L'Équipe)

Après la défaite de l'équipe de France masculine de fleuret dès son premier match contre la Chine, au Challenge international de Paris, l'entraîneur des Bleus Émeric Clos évoque un problème de gestion des émotions dans les matches importants.

Championne olympique, l'équipe de France masculine de fleuret était très attendue dimanche, lors de l'épreuve de Coupe du monde à Coubertin. Mais les Bleus, pourtant favoris, ont perdu dès leur entrée en lice contre la Chine (36-45).

L'entraîneur tricolore, Émeric Clos, a réagi à cette déception : « Cette défaite n'est pas étonnante. Ça devait nous arriver à un moment, et c'est dommage que ça tombe à Paris. On doit progresser mentalement. Ce n'est pas parce que c'est la Chine qu'on doit se mettre une pression énorme... La Chine a même perdu 45-16 contre le Japon (lors du match pour la 3e place) ! Quand on tire avec la peur au ventre, qu'on ne suit pas les consignes qu'on a mises en place, et qu'on montre ses émotions sur une piste, c'est compliqué...

De la nervosité ? Oui, comme très souvent quand on rencontre de grosses équipes. Depuis le début de la saison on a pris deux fessées contre les États-Unis et une contre l'Italie. Ce n'est pas nouveau, ce sont des choses récurrentes mais qu'on arrivait à combler jusque-là parce qu'on avait toujours quelqu'un qui sortait LE match. J'essaie de leur faire entendre des choses, parfois je passe pour le relou de service, mais ce que je constate depuis longtemps se voit sur la piste. En individuel, oui, ils ont le mental, mais il flanche à certains moments. Il n'y a qu'à voir les résultats samedi (aucun Français qualifié en demi-finales). On a du mal contre les équipes fortes. Je pense qu'ils (les tireurs français) ont peur parfois. »

lire aussi : Toute l'actualité de l'escrime