Épargné par la pression de la pole, Nakagami veut saisir sa chance

Léna Buffa
·4 min de lecture

Après avoir décroché lors du dernier Grand Prix en date sa première pole position MotoGP, synonyme de pic d'adrénaline et d'une pression incomparable qui avait fini par le piéger dès l'entame de la course le lendemain, de prendre une courte avance décisive. Mais pas de quoi entacher sa bonne humeur, surtout que ce troisième chrono lui évite justement de subir le poids de trop fortes attentes pour la course.

"J'ai fait de mon mieux, mais dans le dernier virage j'étais un peu trop rapide et j'ai perdu l'avant", explique-t-il au site officiel du MotoGP. "C'est en tout cas une chute positive : dans ces conditions, il faut toujours trouver la limite et cette fois c'était trop. Deux premières lignes de suite, c'est génial pour nous, je suis très content. Je ne m'y attendais pas alors c'est une grosse surprise pour moi."

Lire aussi :

Qualifs - Pol Espargaró prive Rins de la pole à Valence

"J'ai été surpris par ce troisième temps. Dans les cinq dernières minutes, je savais que j'étais P1 mais je suis tombé dans le dernier virage à deux minutes de la fin et j'ai pensé que c'était game over, parce que dans ces conditions le fait de rester en piste jusqu'à la dernière minute permet d'améliorer son temps. J'ai fait une erreur et je suis tombé, et je ne m'attendais donc pas à cette première ligne. C'est en tout cas une belle surprise et je suis très content !"

Les données 2019 de Márquez pour s'aider

Difficile, à ce stade, de percer la hiérarchie de ce Grand Prix d'Europe, tant les variations de la météo ont pesé sur les deux premières journées. Après des séances mouillées, humides ou mixtes, les pilotes abordent un dimanche annoncé clément et risquent donc de partir d'une feuille blanche, ou presque, pour préparer leur course lors d'un warm-up de 20 minutes qui revêt une importance toute particulière ce matin.

Nakagami, lui, se sent d'ores et déjà compétitif dans tous les types de conditions rencontrées jusqu'à présent. Et il compte bien sortir son joker en tentant de compenser le manque de roulage sur le sec avec les données 2019 de . "Les prévisions météo semblent dire qu'il ne pleuvra pas, mais personne, y compris nous, n'a de données sur le sec. On ne sait pas quelle sera la durée de vie des pneus, ou la consommation de carburant. On part de zéro", admet-il. "Heureusement, j'ai les données de Marc de l'année dernière ! C'est bien, parce qu'il a gagné cette course de Valence, alors on [pourrait] piocher dans ses données, pourquoi pas."

"Si c'est sec, certains pilotes vont revenir de derrière et il y aura des surprises. Je veux en tout cas prendre du plaisir. [...] En tout cas, cette fois je n'ai aucune pression ! La dernière fois j'en avais eu trop et je n'avais pas pu me contrôler", admet-il tout sourire, la lourde déception d'Aragón visiblement digérée. "La dernière fois, j'ai commis une grosse erreur, mais ça a été une très bonne expérience pour moi et ma carrière. Cette fois, je suis beaucoup plus calme."

Lire aussi :

Johann Zarco : "Ce serait beau d’avoir une victoire"

"Je pense que Pol et Álex sont très forts dans toutes les conditions, y compris sur le sec, alors je vais essayer de les suivre, de rester derrière eux et de ne pas faire d'erreur. On verra ce qu'il en sera pendant la course parce que personne n'a de données, ce serait donc risqué de pousser trop fort dès le début. Bien sûr, si mes sensations sur la moto sont bonnes j'essaierai, sinon je vais tenter de rester dans le groupe et c'est tout."

"Cette fois, ce n'est pas la pole position, c'est la troisième place, mais j'ai une grande opportunité de me battre en course. C'est toujours bien de partir de la première ligne", prévient-il. Encore septième du championnat alors qu'il vient de connaître son premier abandon de la saison et s'est, à cette seule exception près, toujours classé dans le top 10 en course, ce que personne d'autre n'a pu réaliser, le pilote LCR sait qu'il a une opportunité à saisir.

"Jusqu'à présent, ce week-end, on a aussi réussi à plutôt bien s'adapter à toutes les conditions et c'est la clé. On peut voir que certains pilotes connaissent des hauts et des bas dans ce championnat. Moi, je semble être hors jeu pour le titre, mais on essaye de faire de notre mieux à chaque course, on fait les choses simplement et les résultats viennent. J'espère donc pouvoir prendre du plaisir dans cette course. Cette fois, je n'ai pas de pression, puisque je ne suis pas en pole position !"