Oui, cette équipe de France aurait mieux fait de se saborder en Ukraine

·1 min de lecture

Est-ce moralement accepté de souhaiter du mal à quelqu'un à qui on tient profondément ? A-t-on décemment le droit d'espérer de quelqu'un qu'il se tire une balle dans le pied pour son bien ? Prier pour que son propre pays se saborde, fait-il de nous un mauvais citoyen ? À ces questions, les théoriciens du chaos, les partisans de la politique de la terre brûlée ou tout simplement les spectateurs de cet Ukraine-France seraient tentés de répondre "Oui, oui et non". C'est en tout cas des sentiments mêlés qui ont pu traverser bon nombre d'entre eux quand ils en sont venus à regretter l'égalisation laborieuse d'Anthony Martial à la 51e minute de jeu. De toute façon, ce ne sont ni les Bleus, ni le stade de Kiev, restés apathiques à cause de l'étrangeté de l'action et du K.-O. d'un défenseur ukrainien, qui auraient pu créer artificiellement une explosion de joie. Mais voilà, après le magnfique but de Shaparenko venant…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles