Équipe de France : une défense remaniée face à la Croatie, Mbappé apte pour l'Autriche ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Theo Hernandez pourrait être puni après son mauvais match face au Danemark. (S. Mantey/L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les Bleus, qui s'envolent pour Split ce dimanche matin sans Varane mais avec Mbappé, pourraient aligner une équipe remaniée défensivement, lundi soir face à la Croatie.

Le déluge. Quand les Bleus, sur les coups de 18 heures samedi, sont sortis sur la pelouse du Stade de France pour un petit peu moins d'une heure, ils ont été accueillis par un mur de pluie, du vent et de l'orage. Au loin, des ouvriers démontent les tentes UEFA, dernières traces visibles de la funeste nuit de la finale de Ligue des champions. Seuls les joueurs qui n'avaient pas été battus la veille par le Danemark (1-2) ont été se tremper les mollets sur cette pelouse gorgée d'eau.

lire aussi

Toute l'actualité des Bleus

Raphaël Varane, victime d'une petite lésion aux ischios (qui demandera dix jours de repos) et remplacé par Ibrahima Konaté, avait quitté ses partenaires depuis plusieurs heures. Didier Deschamps, revenu en milieu de journée après quatre jours passés en famille en raison du décès de son père, menait la séance. Construit autour de petits jeux, cet entraînement n'aura pas livré d'indices sur la composition de l'équipe amenée à défier la Croatie lundi soir. Un élément est clair : compte tenu des délais resserrés, de la fatigue ressentie vendredi et, plus globalement, des états de forme hétérogènes, l'équipe alignée sera différente de celle battue au Stade de France.

Le profil de Digne apprécié

Les chantiers ouverts face au Danemark sont nombreux : la question de l'équilibre défensif et de la nécessité de hisser son niveau d'agressivité face à des équipes compactes était au coeur des discussions en interne. Tout comme l'incapacité des Bleus à tenir le résultat à 1-1.

Deschamps, qui a insisté en début de rassemblement sur sa volonté d'afficher un visage offensif (en assumant certains déséquilibres), va-t-il maintenir cette philosophie en dépit du revers face aux Danois ? Les performances défensives médiocres (T. Hernandez, L. Hernandez, Saliba, Koundé...) n'ont échappé à personne. Dans ce secteur, Benjamin Pavard et Presnel Kimpembe pourraient avoir une chance de se montrer.

À gauche, le profil de Lucas Digne est apprécié par le staff. Et le latéral d'Aston Villa apporte d'autres garanties défensives que Theo Hernandez, fautif sur les deux buts vendredi soir et qui semblait très entamé sur le plan athlétique.

Avec le forfait de Kylian Mbappé (contusion au genou), l'animation offensive des Bleus devrait être aussi repensée. Avec Christopher Nkunku, auteur d'une entrée intéressante vendredi ? Le protocole de reprise du Parisien prévoit une reprise d'ici à cinq jours. Un délai limité mais qui pourrait lui permettre d'affronter l'Autriche à Vienne, vendredi. Dans tous les cas, il sera disponible pour le match contre la Croatie lundi 13 au Stade de France. Les Bleus s'envolent ce dimanche matin (10 heures) et s'entraîneront le soir (18 heures) à Split.

L'équipe probable

Lloris (cap.) - Coman ou Clauss, Pavard, Saliba, Kimpembe, Digne - Tchouaméni, Rabiot - Griezmann - Nkunku, Benzema ou Ben Yedder

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles