Équipe de France de handball : Cédric Sorhaindo - Michaël Guigou, le chassé-croisé des capitaines

Manu Roux
·1 min de lecture

La scène est totalement surréaliste. Dans l’amphithéâtre vide de la Maison du handball de Créteil, Cédric Sorhaindo, 36 ans, transmet le brassard de capitaine de l’équipe de France au doyen Michaël Guigou, de deux ans son aîné, devant trois caméras qui retransmettent l’accolade sur les réseaux sociaux... Ainsi va la vie des Bleus en cette période de confinement 2. On sait donc qui sera inscrit comme capitaine sur la prochaine feuille de match, même si de match, cette semaine, il n’y en aura point. Les deux rencontres de qualification pour l’Euro 2022 initialement prévues contre la Belgique ce jeudi à Chambéry et dimanche en Grèce ont finalement été annulées en raison de la crise sanitaire.

Guigou : Toujours la flamme du capitaine

La mission assignée à Michaël Guigou semble être de courte durée et entourée d’un brouillard persistant: le Mondial égyptien en janvier, s’il est maintenu; les JO de Tokyo l’été prochain, si les Bleus décrochent leur billet lors du Tournoi de Qualification Olympique en mars 2021 à...Montpellier. Au départ, le virevoltant et emblématique ailier gauche avait prévu de prendre sa retraite internationale à...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi