Équipe de France : Malaise confirmé chez les Bleus, le terrible aveu de Kylian Mbappé en interne

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L’ambiance se tend chez les Bleus. Alors qu’ils peinent à se mettre d’accord sur la question des droits à l’image au sein de la sélection, Kylian Mbappé et Noël Le Graët ont eu un échange froid ce dimanche à travers médias interposés, l’attaquant du PSG recadrant le président de la FFF après son interview dans le JDD, dans laquelle celui-ci révélait que le numéro 10 des Bleus avait songé à mettre entre parenthèses sa carrière internationale. Un nouvel épisode venant confirmer la relation compliquée entre les deux hommes.

« Je vous donne ma parole : tout cela se passe dans un très bon esprit. » Interrogé dans le JDD sur la question des droits à l’image des joueurs de l’équipe de France, si chère à Kylian Mbappé, Noël Le Graët a balayé toute divergence sur le sujet en interne. « Si les discussions sont réglées ? Totalement, on ne touche à rien jusqu’à la Coupe du monde. Je l’ai vu en tête à tête, puis avec les délégués des joueurs, puis l’ensemble du groupe. On reste sur l’égalité des primes sportives et des droits à l’image, ils sont tous attachés à ça. On a un seul créneau avec les sponsors en septembre à Clairefontaine et cela se fera comme d’habitude », a annoncé le président de la FFF après l’épisode de mars 2022, lorsque Kylian Mbappé avait refusé de se prêter à l’opération commerciale organisée par la Fédération française de football avec ses sponsors. La star du PSG ne souhaite pas voir son image associée à certaines marques qu’il a refusées comme sponsor personnel, et le…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles