Les équipes de France s'arrêtent en huitièmes de finale de la Coupe du monde à Paris

Audrey Adiceom, Caroline Lopez et Lisa Barbelin (de gauche à droite) ont retrouvé le sourire mais ne sont pas parvenues à se qualifier en quarts de finale. (FFTA)

Les deux équipes de France, masculine et féminine, ont été éliminées en huitièmes de finale ce jeudi.

Après une première journée de qualifications mitigée, les deux équipes de France ont été éliminées en huitièmes de finale de l'étape de Coupe du monde disputée à Paris, ce jeudi matin. L'équipe masculine, composée de Jean-Charles Valladont, Pierre Plihon et Baptiste Addis (15 ans, première apparition à ce niveau), a ouvert la journée en emportant un premier tour 6-2 face au Japon (56-55, 54-53, 51-54, 57-55). Les Bleus ont ensuite plié sur le même score face à Taiwan en huitièmes de finale (55-57, 57-57, 55-55, 52-55).

L'équipe de France féminine a cédé dès son premier match, en huitièmes de finale. Malgré un entrain retrouvé, Lisa Barbelin, Audrey Adiceom et Caroline Lopez se sont inclinées face aux États-Unis sur l'ultime flèche du barrage (53-56, 56-50, 47-55, 56-51/24-25), après de grosses erreurs sur la troisième série de flèches.

lire aussi

Les résultats

L'Allemagne a pris la médaille de bronze face à la Turquie, tandis que l'Inde et Taiwan se disputeront l'or dimanche dans la cour du château de Vincennes. Dans le tableau masculin, la troisième place est revenue à la Turquie, vainqueure de l'Ukraine. La Corée et les États-Unis joueront l'or dimanche également.

Les archers français, en pleine reconstruction technique depuis l'arrivée de l'entraîneur en chef coréen Oh Seon-Tek, ont rendez-vous vendredi, toujours à Charléty, pour l'épreuve par équipes mixte le matin (Valladont et Barbelin), et le tableau individuel l'après-midi.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles