Équitation - Élections fédérales - Serge Lecomte réélu à la tête de la FFE

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Président sortant, Serge Lecomte a été réélu à la tête de la fédération française d'équitation, ce mardi. Au second tour d'une campagne électorale longue et par moments très électrique, le président sortant Serge Lecomte a été désigné, mardi en Assemblée générale, pour un cinquième mandat aux commandes de la fédération française d'équitation (FFE), troisième fédération sportive française en nombre de licenciés (*). Patron de la FFE depuis 2004, hormis pendant une période d'administration judiciaire en 2005 et 2006, Serge Lecomte a rassemblé sur son nom 19 128 des suffrages exprimés, sa rivale Anne de Sainte-Marie étant créditée, elle, 15 413 voix. (*) 601 166 licenciés en septembre 2020, 5 500 clubs pour 9 000 structures adhérentes et un budget annuel de 41 millions d'euros dont 1,3 million de subventions. lire aussi Un second tour sous haute tension Le 18 mars, à l'occasion du premier tour, Serge Lecomte avait obtenu 43,96 % des suffrages, suffisamment pour faire sortir des urnes un nouveau comité fédéral de trente membres (18 femmes et 12 hommes) tous issus de sa liste, mais insuffisant pour être reconduit à la majorité absolue en qualité de président. Face à lui, Anne de Sainte-Marie avait alors été créditée de 42,47 %. Non-qualifié pour le second tour, un troisième candidat, Jacob Legros, avait obtenu 12,51 %. Serge Lecomte « Dans l'immédiat, il va nous falloir resserrer les boulons pour ressortir de la crise (notamment sanitaire) actuelle » À l'issue d'un second tour à la majorité relative, Serge Lecomte s'est donc imposé, assurant à l'issue que cette campagne qui « a duré longtemps, trop longtemps, a été marquée par trois mots. La démocratie : la fédération ayant été un modèle de démocratie, les clubs étant au centre de la FFE. Je lance d'ailleurs un appel à ceux qui n'ont pas voté : "Revenez vers nous, revenez vers la fédération." La transparence : elle a été totale. Et l'honnêteté mais, là, je dois dire que la campagne n'a pas été honnête. À maintes reprises, il y a eu des tricheries, des mensonges. Des promesses tous azimuts. Il faudra revoir cela. Mais dans l'immédiat, il va nous falloir resserrer les boulons pour ressortir de la crise (notamment sanitaire) actuelle. » lire aussi L'actu de l'équitation Auparavant, Anne de Sainte-Marie avait félicité Serge Lecomte pour sa victoire, tout en assurant : « Nous resterons vigilants. Il faut que la fédération écoute toutes les voix. Bonne chance à Serge et au comité fédéral. Notre sport a un immense potentiel. » En raison des conditions sanitaires liées à l'épidémie de Covid-19, les opérations de vote se sont déroulées à huis clos au parc équestre de Lamotte-Beuvron (Loir-et-Cher).