Éric Roy, nouvel entraîneur de Brest : « Je ne me projette pas »

Éric Roy, le nouvel entraîneur de Brest. (L. Argueyrolles/L'Équipe)

Le nouvel entraîneur de Brest, Éric Roy, qui s'est engagé jusqu'à la fin de la saison, a été présenté à la presse jeudi. Il a martelé qu'il était concentré sur l'objectif consistant à assurer le maintien du SB 29, actuel premier relégable avec 13 points.

« Ce qui m'a donné l'envie de repartir, c'est l'opportunité et la passion. Cela m'a pris trois ans pour avoir la licence UEFA Pro, qui me permet d'entraîner. L'opportunité de Brest est venue, mais je ne me projette pas », a notamment confié Éric Roy, nommé mardi entraîneur du SB 29 jusqu'à la fin de la saison. Et ce, lors de sa présentation à la presse, jeudi, par le directeur sportif Grégory Lorenzi, qui a précisé avoir déjà été proche d'attirer l'ancien coach de Nice en 2019.

lire aussi : Pour son opération maintien, Brest tente le pari Éric Roy

« Je connais l'équipe, le terreau est là », a estimé Roy, dont l'objectif consiste à assurer le maintien des Finistériens, actuels premiers relégables, soit 17es de L1, avec deux points de retard sur le 16e (l'AC Ajaccio). Il faut juste redonner du sens, cette envie de jouer et faire des choses ensemble. Brest est un club différent, un club très identitaire. Je me suis souvent inscrit là-dedans, comme à Nice ou Lens (où il a été respectivement coach de mars 2010 à novembre 2011, puis directeur du football de novembre 2011 à juin 2012, et manager sportif de septembre 2017 à avril 2019). »

L'ex-milieu (55 ans), qui a aussi été directeur sportif à Watford (Premier League, décembre 2019-juillet 2020), a martelé, à propos de son contrat : « C'est six mois, et c'est six mois ! Ce ne sera pas la peine de me poser la question d'une prolongation dans quatre mois si l'équipe tourne bien. On en reparlera en fin de saison ».

Puis, sachant qu'il est arrivé seul et travaillera donc avec le staff (Julien Lachuer, Bruno Grougi et Yvan Bourgis), qui a assuré l'intérim après l'éviction de Michel Der Zakarian le 11 octobre, Éric Roy a ajouté : « J'ai envie d'une équipe qui court, entreprenante, dynamique, mais il ne faudra pas oublier les équilibres. On devra devenir une équipe emmerdante à jouer alors qu'on était plutôt une équipe sympa à jouer sur ce que j'ai vu récemment. Beaucoup de systèmes ont été testés, on n'a pas encore trouvé le bon... »

lire aussi : Toute l'actualité de la Ligue 1