On était à la finale de la Coupe de Pologne

SO FOOT

Le grand public lui avait dit au revoir un soir de juin 2012, après l'exploit d'un garçon de 21 ans en qui beaucoup voyaient à l'époque un Ballon d'or en puissance. Ce soir-là, le Stade national de Varsovie avait frémi au rythme des coups de massue d'un Mario Balotelli qui avait fait de l'Allemagne son jouet, démolissant les hommes de Joachim Löw à lui tout seul et envoyant la Nazionale en finale de l'Euro. Depuis, les plus pointilleux se souviennent vaguement que l'arène a accueilli la finale de la Ligue Europa en 2015, quand ces inconnus du Dnipropetrovsk avaient un temps fait croire qu'ils pouvaient priver Séville du titre. Depuis, le flambant neuf Stade national de Varsovie était redevenu un stade des pays de l'Est parmi d'autres, où Lewandowski et les siens jouent leurs matchs de qualification pour les compétitions internationales dans leur coin, loin des regards. Mais mardi, le mastodonte aux allures de Colisée encerclé de panneaux rouge et gris…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages