On était à Séville, avec les supporters de Rangers et ceux de l'Eintracht

Au bout du bout de ce long mercredi, alors que tout est fini, une question se pose à Séville. Du silence des marées de Rangers regagnant tristement leurs pénates après la défaite ou de la liesse générale à la fanzone de l'Eintracht Francfort au moment où l'ultime tir au but a été converti, quel moment de la soirée a été le plus assourdissant ? Difficile d'y répondre. Plus difficile, en tout cas, que d'apprécier l'explosion absolue de joie à 23 heures 55, sur le Prado de San Sebastián, les jardins où étaient parqués les supporters francfortois privés de billet. Sur chaque tir au but adverse résonnaient jusqu'au Sánchez-Pizjuán les "Kevin Trapp, Kevin Trapp", unique manière devant l'écran de se faire soutien de celui qui s'apprêtait à devenir le héros du…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles