On était à la vente aux enchères des montres de Giuseppe Damiani

·1 min de lecture

Passer par hasard par la rue de la Paix, c'est l'occasion de comprendre pourquoi elle constitue la rue la plus surcotée du Monopoly (les vrais joueurs savent, en effet, qu'il faut tout miser sur l'angle orange-rouge) : une ribambelle d'hôtels particuliers et de magasins de luxe. En poussant jusqu'au numéro 4 jusqu'au fond de la cour en échappant à l'œil attentif du vigile, les locaux de Bonhams, maison de ventes aux enchères britannique réputée, se dressent. Et ce jeudi 20 mai, la star de la vente est une montre ayant appartenu à Pablo Picasso, écoulée à seulement trois exemplaires dans le monde. Pourtant, si on y prête un peu plus attention, une atmosphère de Serie A de la fin des années 1990 émane de la pièce. Normal : Giuseppe Damiani vend ses montres collectors, et ça vaut le détour.

À chaque célébration sa montre


Quel rapport entre le football et les montres de luxe ? La réponse est assez simple. Pour…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com