On était avec Véronique Rabiot à la manifestation de l'US Alfortville

SO FOOT
·1 min de lecture

Ce samedi matin devant l'hôtel de ville, un petit Alfortvillais s'interroge au guidon de sa trottinette : "Qu'est-ce qui se passe ?" "C'est le club de foot qui manifeste parce qu'ils n'ont plus de terrain", lui répond sa mère. "Et pourquoi ?" questionne à nouveau le bambin. Nouvelle réponse : "Pour des histoires de grands." Des histoires de grands qui ont en effet poussé Luc Carvounas, maire PS de la commune du Val-de-Marne, à mettre hors jeu l'US Alfortville du Parc des sports Val-de-Seine, occupé désormais par le tout nouveau FC Alfortville. Pour rappel, l'élu reproche à l'association une convention d'objectifs – leur permettant une subvention de 94 500 euros – non signée, une absence de bilan d'activité et de bilan comptable 2019, une dette qu'il estime à hauteur de 100 000 euros, mais aussi des menaces, l'usage des locaux sans autorisation ou encore le saccage du bureau du directeur des sports. Du côté de l'USA,…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com