Île-de-France : Deux centres de santé déconventionnés pour pratiques frauduleuses

Île-de-France : Deux centres de santé déconventionnés pour pratiques frauduleuses

sante - Le préjudice financier subi pour l’Assurance Maladie est de près de 1,5 million d’euros

Un signal envoyé aux patients. Deux centres de santé dentaires ou ophtalmologiques, situés dans les Yvelines et en Seine-Saint-Denis, ont été déconventionnés par la Sécurité sociale pour des pratiques frauduleuses dont le préjudice s’élève à près de 1,5 million d’euros, a annoncé dimanche l’Assurance maladie.

« Il est notamment reproché à ces centres d’avoir établi de fausses facturations et d’avoir facturé des actes fictifs, c’est-à-dire non réalisés », précise la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam) dans un communiqué. Selon le journal Le Parisien, les centres sont situés à Trappes (Yvelines) et au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis). Le premier propose des soins dentaires uniquement, le second y ajoute des actes d’ophtalmologie.

Une mesure qui s’applique pour cinq ans

« Au regard de la gravité des faits et du montant du préjudice financier », qu’elle estime à « près de 1,5 million d’euros pour ces deux centres », l’Assurance Maladie a décidé de les déconventionner « pour une durée de cinq ans sans sursis », indique son communiqué. Les mesures prennent effet dès lundi pour le centre de Saint-Saint-Denis, le 1er février dans celui des Yvelines.

Conséquence de ces déconventionnements : la Sécurité sociale n’y prendra en charge les soins que sur une base très faible, le tarif dit « d’au(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Vendée : Des « dysfonctionnements graves » relevés dans un centre de santé mentale
On peut désormais consulter directement un infirmier, un kiné ou un orthophoniste
Grippe : Les Français peuvent se faire vacciner jusqu’au 28 février