Ötillö 2022 : une première victoire française au Mondial de swimrun est possible

La discipline mêle trail technique et natation en eau libre. (Cr / JM Gueye/Otillo)

L'édition 2022 d'Ötillö prendra son départ, ce lundi à Sandham (Suède) et amènera les 100 équipes qualifiées pour cette 16e édition du Championnat du monde swimrun jusqu'à l'île d'Üto, 70 kilomètres plus loin dans l'Archipel de Stockholm. Une première victoire française est possible.

Cela fait maintenant 16 ans que Michael Lemmel et Matts Skott ont convaincu les quatre pionniers d'Ötillö de faire de leur pari un peu fou - traverser une partie de l'Archipel de Stockholm en nageant et courant, d'île en île (en suédois « Ötillö ») - une course d'endurance, devenue ensuite un circuit européen et maintenant, un véritable sport.

Seize ans que les dimensions et l'ambiance sauvage d'Ötillö fascinent les amateurs de courses d'endurance extrêmes. Le menu pour la grosse centaine d'équipes, ce lundi ? 70 km au total, 61 km à pied - on ne peut pas réellement dire en courant tant le terrain est technique et accidenté - et presque 9 km dans l'eau froide et agitée de l'archipel. « Il ne faut pas considérer Ötillö comme de la course et de la natation. C'est autre chose, c'est une aventure où les 47 transitions et autant de sorties d'eau sur des rochers glissants, sont un 3e sport à part entière », explique Maria Rohman, membre du staff de la course.

Et à ce jeu exigeant, la Suède règne en maitre : des paires du pays nordique ont remporté la quasi-totalité des 15 éditions, jusqu'à celle de l'an dernier où le Suédois Oscar Olsson et l'Australien Adriel Young ont pris la victoire et le record très convoité de l'épreuve (7h38). Mais à quelques minutes de la paire suédo-australienne, une équipe française marquait l'histoire en montant, pour la première fois, sur le podium à l'issue d'une course épique.

lire aussi

Hugo Tormento : l'Ötillö, course extrême de swimrun, « un combat psychologique »

Hugo Tormento et Matthieu Poullain ont réalisé une performance mémorable : le second a été victime d'une sérieuse entorse de la cheville à la mi-course alors qu'ils courraient avec les leaders. Il aura fallu toute la détermination de Poullain et le leadership de Tormento pour qu'ils parviennent à finir et à arracher la médaille de bronze.

Blessé une grande partie de la présaison, Matthieu Poullain a dû mettre le swimrun entre parenthèses et s'il s'alignera malgré tout avec une équipière féminine pour jouer le classement mixte, son ancien partenaire Hugo Tormento a lui d'autres projets.

Le Français, ancien nageur de haut niveau, a fait équipe cette saison avec le Suédois Max Andersson. Et les deux hommes ont tout simplement survolé les Ötillö World Series en 2022, prenant les quatre victoires des quatre étapes qui se sont courues à ce jour avec une avance déconcertante. De l'avis de l'ensemble des observateurs, si la paire suédoise Skarbratt-Eriksson semble favorite chez les femmes, chez les hommes, Tormento et Andersson seront les grands favoris ce lundi : un Français pourrait bien, pour la première fois, remporter le sommet mondial du swimrun.

lire aussi

Toute l'actualité de la rubrique Adrénaline