Plus de 10 000 spectateurs pour le premier entraînement du PSG au Japon

Plus de 10 000 spectateurs pour le premier entraînement du PSG au Japon

13 370 spectateurs étaient présents pour suivre le premier entraînement du PSG au Japon. L'engouement pour le champion de France est bien réel même si les Japonais le manifestent à leur manière, avec retenue et respect.

Il faut venir au Japon pour voir un supporter s'étant introduit sur le terrain pour arracher un autographe de Lionel Messi être raccompagné dans sa tribune dans les bras d'un agent de sécurité du PSG, comme un père porterait son enfant épuisé par une longue marche. Quand il l'a vu débouler, Christophe Galtier a fait des grands gestes de la main au vigile pour lui dire d'y aller doucement.

Le petit garçon, qui a osé enfreindre les règles si respectées d'ordinaire au pays du Soleil-Levant, a pu approcher son idole et obtenir d'elle une dédicace sur son maillot de l'Argentine. Les trois autres, qui ont tenté de l'imiter un peu après, n'ont pas eu cette chance et ont été stoppés moins diplomatiquement. La tentation était grande de vouloir toucher Messi, Neymar, Mbappé, Ramos ou Verratti, les cinq Parisiens les plus encouragés par les 13 370 spectateurs présents au stade de rugby de Chichibunomiya.

Une mise en place avec les titulaires en 3-4-1-2

Au-delà de ces excentricités de toute fin d'entraînement, la séance s'est déroulée dans une ambiance feutrée. Comme celle d'à côté au Meji Jingu Stadium, qui héberge les Swallows, une équipe de base-ball (le sport n°1 au Japon) de la Ligue centrale japonaise, où les spectateurs ont peiné à faire du bruit malgré les messages d'encouragements affichés sur les énormes écrans géants. Mais la grande affluence pour cette session du PSG témoigne de la ferveur engendrée, à la japonaise, c'est-à-dire avec retenue et respect, par la présence parisienne, d'autant que le prix des places pour la plupart était de 5000 yens (35 euros) même si des invitations ont été données à l'ambassade de France à Tokyo, à l'antenne française de la chambre de commerce et d'industrie et à certains sponsors du club.

Mbappé a été une fois encore le plus encouragé et les fans se sont quelque peu emballés devant les gestes techniques et les combinaisons de Neymar et Messi. Il a fallu les mini-oppositions à cinq contre cinq de toute fin de séance et la multiplication des buts associée au côté showman de Sergio Ramos pour que la température dans les travées remonte de quelques degrés.

L'enseignement principal de ce premier véritable entraînement sur le sol japonais est dans la confirmation que Christophe Galtier souhaite faire évoluer son PSG en 3-4-1-2. Derrière, il a ainsi aligné Ramos, Marquinhos et Kimpembe, au milieu Hakimi, Gueye, Vitinha et Nuno Mendes (qui ont été remplacés en cours de travail par Paredes, Verratti et Bernat). Messi était positionné en soutien du duo Neymar et Mbappé devant. Si des repères doivent être encore trouvés, ce schéma s'annonce prometteur.

lire aussi

Chaleur et activités promotionnelles au programme du PSG au Japon lundi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles