Plus de 1000 km pour Alonso et Renault à Abu Dhabi

Benjamin Vinel
·2 min de lecture

Fernando Alonso, Renault F1 Team R.S.18

Fernando Alonso, Renault F1 Team R.S.18 <span class="copyright">Renault </span>
Fernando Alonso, Renault F1 Team R.S.18 Renault

Renault

Fernando Alonso, Renault F1 Team R.S.18

Fernando Alonso, Renault F1 Team R.S.18 <span class="copyright">Renault </span>
Fernando Alonso, Renault F1 Team R.S.18 Renault

Renault

Fernando Alonso, Renault F1 Team R.S.18

Fernando Alonso, Renault F1 Team R.S.18 <span class="copyright">Renault </span>
Fernando Alonso, Renault F1 Team R.S.18 Renault

Renault

Fernando Alonso, Renault F1 Team R.S.18

Fernando Alonso, Renault F1 Team R.S.18 <span class="copyright">Renault </span>
Fernando Alonso, Renault F1 Team R.S.18 Renault

Renault

Fernando Alonso fera l'an prochain son retour en Formule 1 après deux ans d'absence, rejoignant pour la troisième fois de sa carrière l'écurie Renault (qui sera rebaptisée Alpine), à l'âge de 39 ans. Le Losange ne lésine pas sur les moyens pour permettre à sa star de revenir dans les meilleures conditions, le contexte étant difficile avec seulement trois jours d'essais hivernaux début 2021 – soit une journée et demie par pilote.

Lire aussi :

Qu'apportent les tests de la F1 2018 à Alonso et Renault ?

Alonso lime le bitume au volant de la Renault R.S.18 d'il y a deux ans, comme le permet la réglementation sportive, et après des essais à Bahreïn, il a mené de nouveaux tests à Abu Dhabi. Soixante-quatorze tours parcourus dimanche et 116 lundi lui ont permis d'engranger 1055 kilomètres d'expérience sur le Circuit Yas Marina.

"C'était fantastique d'être de retour dans la voiture, de ressentir à nouveau la vitesse de la Formule 1 avec la voiture 2018, et d'apprendre un peu à connaître les procédures de l'équipe", a commenté l'Espagnol. "J'ai apprécié chaque tour. J'ai hâte de faire mon retour en course l'an prochain, et en attendant, je vais soutenir l'équipe lors des derniers Grands Prix."

À trois épreuves du terme de la saison, Renault reste impliqué dans une bataille acharnée pour la troisième place du championnat des constructeurs avec 149 points au compteur, face à Racing Point (154), McLaren (136) et Ferrari (130), la Scuderia revenant du diable Vauvert grâce aux 27 unités engrangées à Istanbul.