12e victoire de suite pour Brooklyn, Miami et Indiana gardent un bon rythme

Le joueur des Nets Kyrie Irving attaque le panier des Spurs défendu par Tre Jones (33) et Malaki Branham (22), lors de la victoire de Brooklyn (139-103), dans la nuit de lundi à mardi. (V. Carchietta/ Usa today sports)

Avec un bien meilleur visage qu'en début de saison, les Brooklyn Nets de Kevin Durant et Kyrie Irving ont gagné leur douzième match de suite, contre San Antonio (139-103). Pendant ce temps, Miami et les Indiana Pacers ont également gagné et restent dans la course pour l'accession aux play-offs à l'Est.

Depuis l'arrivée de Jacque Vaughn sur le banc à la place de Steve Nash et le retour de suspension de Kyrie Irving en novembre, Brooklyn rayonne. Avec le succès à domicile contre les Spurs (139-103), dans la nuit de lundi à mardi, sous les yeux de Kylian Mbappé, la bande à Kevin Durant vient d'enchaîner sa douzième victoire de rang.

Les Nets n'ont pas tremblé de la rencontre, grâce à une bonne adresse à trois points (55 %) et un excellent duo Irving-Durant. Le premier, auteur de 27 points et 8 rebonds, a été particulièrement efficace, avec 11 tirs réussis sur les 14 tentés. Durant (24 points, 3 rebonds, 11 passes) a joué sur les mêmes bases.

lire aussi : Jacque Vaughn, l'anti-Steve Nash

L'écart de niveau avec les Spurs, qui traînent en fond de conférence Ouest (14e), s'est montré évident. Il a même permis une bonne rotation, Vaughn donnant au moins dix minutes de temps de jeu à 12 de ses joueurs. Une gestion bienvenue avant d'aborder un calendrier plus difficile. Lors des quatre prochains matches, Brooklyn se déplacera à Chicago, New Orleans et Miami avant de recevoir Boston (1er de la conférence Est).

En attendant, les Nets confortent leur deuxième place de la conférence et, inimaginable en début de saison, cette confrontation contre les Celtics le 13 janvier pourrait être cruciale, puisque l'équipe du duo Tatum-Brown est maintenant suivie de très près : une seule victoire sépare Brooklyn de Boston.

lire aussi : Le classement de la conférence Est

lire aussi : Mitchell dans l'histoire avec 71 points

lire aussi : Perfs à gogo pour une nuit de folie