Il y a 20 ans, Roger Federer remportait son premier tournoi ATP : "Un tel enchaînement de titres était inconcevable" selon Julien Boutter

Hortense Leblanc
·1 min de lecture

Quand il entre sur le court pour disputer la finale du tournoi de Milan, le 4 février 2001, Roger Federer n’a que 19 ans, est classé 27e mondial, et reste sur deux échecs en finale, contre Marc Rosset à l’Open 13 de Marseille, et contre Thomas Enqvist à Bâle. Il est cette fois-ci opposé au Français Julien Boutter, de sept ans son aîné, et 67e mondial.

"Je l’avais déjà rencontré dix-huit mois plus tôt, quand il était classé autour de la 130e place mondiale, au tournoi Challenger de Grenoble. Et je l’avais battu (4-6, 6-2, 6-3), donc même si je savais qu’il avait progressé, c’était un style de jeu qui me plaisait, qui me convenait, donc j’avais complètement mes chances", nous raconte Boutter, qui disputait sa première finale.

"Pour lui, c’était un moment qui était bien plus critique que le mien. Il avait déjà perdu deux finales, il était attendu, il jouait un joueur qui était moins bien classé que lui, donc il avait certainement plus de pression que moi", ajoute-t-il.

Une fois les hymnes nationaux des deux finalistes joués, le match débute. Et le Français remarque vite la progression de Federer, sur son attitude, par rapport à...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi