2001, l'odyssée d'Arnaud Clément jusqu'en finale de l'Open d'Australie

Jean-Baptiste Lautier
·1 min de lecture

C’était il y a 20 ans. Michel Sardou triomphait à Bercy, l’équipe de France venait de renverser l’Italie en finale de l’Euro 2000 et Lionel Jospin était encore Premier ministre. Pendant ce temps-là, à l’autre bout du monde, un petit Français (1,73 m) faisait rayonner les couleurs de l'Hexagone. Entre performances quasi parfaites et renversements de situations compromises, Arnaud Clément a marqué de sa patte, et de son jeu de jambes, la quinzaine de l’Open d’Australie 2001.

À l'aube du coup d'envoi du premier tournoi majeur de la saison, Arnaud Clément est alors tête de série numéro 15, fort d’un premier quart de finale en Grand Chelem quelques mois plus tôt à New York. "J’avais fait une très belle fin de saison", se remémore l’ancien joueur tricolore. "Entre l’été et la fin d’année, j’ai eu des très bons résultats sur de très gros tournois. J’avais remporté mon premier titre à Lyon. J’arrivais très bien préparé physiquement avant cet Open d'Australie."

Malgré un début de saison moyen, le Français reste sûr de ses forces: "J’étais très ambitieux parce que je jouais bien. Les deux tournois de préparation s’étaient assez mal passés, mais c'est vrai que, dès qu’on est arrivé sur...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi