2020, l'année noire de Valentino Rossi

Carlos Guil Iglesias
·5 min de lecture

fera certainement partie de ceux qui voudront oublier l'année 2020 au plus vite. Une année sportivement laborieuse pour le pilote de 41 ans, qui s'est trouvé au cœur de tous les événements rudes de cette campagne, qu'il s'agisse de la bévue technique de Yamaha, du COVID-19, qui l'a frappé, ou encore de l'accident terrifiant du Grand Prix d'Autriche. Mais surtout une saison faite de records négatifs pour le nonuple Champion du monde.

Lire aussi :

Valentino Rossi ne s'attendait pas à une saison si compliquée

En 25 ans de présence en Grand Prix, dont 21 dans la catégorie reine, Rossi ne s'était en effet jamais classé aussi bas que la 15e place dont il a hérité cette année. Son plus faible positionnement était jusqu'à présent la neuvième place obtenue lors de sa première saison en 125cc, ou la septième si l'on ne prend en compte que la catégorie MotoGP.

N'affichant aucune victoire au compteur, son nombre de podiums (un seul) est également le plus faible qu'il ait jamais obtenu, à égalité avec 2011 où, comme cette année, il n'avait pas pu monter plus haut que la troisième place. Il y a neuf ans, toutefois, alors qu'il se trouvait au plus bas de sa dégringolade avec Ducati, Rossi s'était classé septième du championnat, avec une moisson de 8,17 points en moyenne par course : cette année, il n'aura empoché que 5,5 par Grand Prix.

Il faut dire que, sur les 12 départs pris, Rossi a encaissé pas moins de cinq abandons. Cela a commencé dès la première manche, le Grand Prix d'Espagne, où le #46 a dû renoncer lorsqu'il a été frappé par un problème technique. C'était alors le premier signe public de la faiblesse de Yamaha, pris en défaut avec les soupapes de ses moteurs, ce qui allait causer deux abandons, le retrait de moteurs et la pénalité de Maverick Viñales pour en avoir utilisé un de trop, mais aussi une sanction pour le constructeur et ses équipes au championnat.

Rossi, lui, a enregistré son premier abandon à cause de cette avarie, avant de connaître une autre panne quatre mois plus tard au Grand Prix d'Europe, causée cette fois par ce qui a été décrit comme un problème ne s'étant pas présenté depuis 12 ans chez Yamaha. Ce dernier abandon dans sa saison faisait suite à trois autres causés cette fois par des chutes : une série inédite dans la carrière du nonuple Champion du monde.

Le podium obtenu par Rossi à la deuxième course de la saison n'aura finalement été qu'un mirage. Il a par la suite vu l'arrivée dans le top 5 à Brno et à la première course autrichienne − malgré un accident surréaliste dans lequel il a été frôlé par une moto en perdition. La semaine suivante, il n'était plus que neuvième sous le drapeau à damier, puis il a vu un podium lui échapper de peu lors de la première course de Misano, en septembre.

À partir de ce moment-là, sa saison est littéralement partie en chute libre. Au GP d'Émilie-Romagne, il est tombé dès le deuxième tour, puis c'est alors qu'il suivait de près le futur vainqueur à Barcelone qu'il est également parti à la faute, et enfin au GP de France il s'est retrouvé par terre au bout de quelques secondes de course seulement. Trois abandons consécutifs sur chute, auxquels ont fait suite deux forfaits causés par son infection par le COVID-19, puis un nouvel abandon à son retour, cette fois causé par une panne. Cette série de six Grands Prix sans marquer de points était une première pour le pilote italien, qui n'avait jamais connu plus de quatre courses consécutives sans entrer dans le top 15 : il faut remonter à 2010 pour en trouver la trace, lorsqu'il a manqué quatre Grands Prix après s'être cassé la jambe.

À l'heure du bilan final, 2020 est donc la plus faible saison de Valentino Rossi en termes de nombre de podiums, de points marqués et de position au championnat, battant en cela son précédent record négatif de 2019 et de ses années Ducati. Plus grave encore, le pilote de Tavullia a désormais bouclé une troisième saison sans victoire : cela fait 58 courses dont il a pris le départ et qui ne l'ont pas vu s'imposer, de loin la série la plus longue de sa carrière.

Le palmarès de Rossi en catégorie 500cc/MotoGP

Saison

Victoires

Podiums

Pole positions

Points

Position

2020

0

1

0

66

15

2019

0

2

0

174

7

2018

0

5

1

198

3

2017

1

6

0

208

5

2016

2

10

3

249

2

2015

4

15

1

325

2

2014

2

13

1

295

2

2013

1

6

0

237

4

2012

0

2

0

163

6

2011

0

1

0

139

7

2010

2

10

1

233

3

2009

6

13

7

306

1

2008

9

16

2

373

1

2007

4

8

4

241

3

2006

5

10

5

247

2

2005

11

16

5

367

1

2004

9

11

5

304

1

2003

9

16

9

357

1

2002

11

15

7

355

1

2001

11

13

4

325

1

2000

2

10

0

209

2