2021 : Phillip Island officialise son report

Léna Buffa
·4 min de lecture

Le calendrier 2021 du WorldSBK n'a pas encore été officiellement dévoilé par les organisateurs du championnat, cependant le circuit de Phillip Island a d'ores et déjà levé le voile sur un changement notable. Les responsables des lieux, qui réservent habituellement la fin du mois de février aux dérivées de la série comme le veut la tradition depuis 2009, viennent d'annoncer que la prochaine édition de l'épreuve serait reportée, en raison de la complexité persistante liée à la crise sanitaire et des risques toujours engendrés par la pandémie de COVID-19.

"Nous avons attentivement suivi la situation en Australie et dans le monde, et travaillé avec nos partenaires. Nous avons retardé notre décision autant que possible, mais malheureusement compte tenu de l'incertitude qui règne dans le monde aujourd'hui, nous allons devoir reporter notre manche World Superbike", a déclaré David Bennett, directeur général du circuit.

Lire aussi :

Un GP d'Arabie saoudite nocturne confirmé pour 2021

Arrivé au championnat en 1990, Phillip Island est devenu au fil des années un rendez-vous emblématique, accueillant depuis plus d'une décennie à la fois les derniers essais d'intersaison et, dans la foulée, le premier week-end de course. Il s'agit ainsi de la seule manche à avoir été épargnée par la pandémie en 2020, s'étant tenue le dernier week-end de février, avant que l'ensemble des compétitions mondiales soient suspendues les unes après les autres. Il a ensuite fallu attendre cinq mois avant que le WorldSBK puisse reprendre, pour sept autres manches organisées quasi exclusivement sur la péninsule ibérique, avec une seule exception accordée pour le rendez-vous français à Magny-Cours.

Les organisateurs sont à présent à la recherche d'une nouvelle date. Celle-ci devrait être calée à l'automne 2021 à en croire Gregorio Lavilla, directeur général du WorldSBK, qui a livré quelques indications quant à la physionomie que pourrait prendre le prochain calendrier. L'ancien pilote a notamment indiqué que, si les déplacements outre-mer restent d'actualité, ceux-ci devraient être repoussés à la seconde moitié de la saison, ce qui inclut Phillip Island. "En Australie, l'épreuve se tiendra à la fin de l'année afin d'analyser la situation d'ici-là", a-t-il indiqué, estimant qu'il serait "clairement très risqué de s'engager à s'y rendre en février".

Le WorldSBK planche donc sur une version de son agenda adaptée à la situation actuelle, dans une approche qui se démarque des annonces faites par le MotoGP. Le championnat des prototypes a en effet dévoilé ces derniers jours un calendrier 2021 officiel au format très classique, une version très provisoire, essentiellement destinée à entériner les engagements pris avec chaque manche avant, très probablement, de devoir se résoudre à des reports, voire à des annulations, tant que la crise durera.

"Nous travaillons sur le fait de programmer toutes nos épreuves européennes en premier, à partir d'avril et jusqu'à la première semaine d'octobre", a quant à lui indiqué le responsable du WorldSBK. "À partir de là, si la situation est bonne en Argentine, en Australie et pour une course au Moyen-Orient sur laquelle nous travaillons, alors ces manches pourront se tenir. Je pense que nous le saurons d'ici juillet ou août, car il faut attendre d'en être plus proche." Et Gregorio Lavilla de préciser : "L'objectif est d'avoir entre 11 et 13 manches au total, avec neuf à dix manches en Europe et deux ou trois hors d'Europe."

Le responsable du championnat a par ailleurs révélé que le WorldSBK travaillait actuellement à l'intégration à son programme de trois nouveaux circuits, "jamais vus auparavant" dans la discipline.

L'annonce officielle du report de Phillip Island est désormais une alerte sérieuse pour les autres championnats internationaux souhaitant se rendre en Australie au début de l'année, à l'instar de la Formule 1. Bien que le calendrier provisoire de la discipline ne soit pas encore rendu public, la version qui a été présentée aux écuries il y a deux semaines part du principe que la saison s'ouvrirait le week-end du 21 mars à Melbourne. Fin septembre, les promoteurs du Grand Prix d'Australie insistaient sur leur volonté de tout faire pour maintenir cette échéance au calendrier, alors que l'épreuve n'a pas eu lieu en 2020, annulée au dernier moment avec l'apparition du premier cas de COVID-19 dans le paddock. Le Grand Prix d'Australie MotoGP a lui aussi été annulé cette année, alors qu'il aurait dû se tenir en octobre.

Avec Basile Davoine