23,5 millions de demandes de billets pour la Coupe du monde lors de la deuxième phase de vente

Les sélectionneurs des pays qualifiés pour la Coupe du monde au Qatar, lors du tirage au sort le 1er avril. (Igor Kralj/Pixsell/EXPA/Presse Sports)

Le Qatar a enregistré 23,5 millions de demandes de billets lors d'une deuxième phase de vente pour la Coupe du monde (21 novembre - 18 décembre), a annoncé la FIFA vendredi.

Lors de la première phase de vente organisée entre le 19 janvier et le 8 février, 804 186 billets pour la Coupe du monde au Qatar (21 novembre - 18 décembre) avaient été attribués, alors que 17 millions avaient été demandés. Cette fois, lors du « deuxième tour » lancé le 5 avril et clôturé jeudi, le petit émirat a enregistré 23,5 millions de demandes de billets. C'est ce qu'a annoncé la FIFA ce vendredi, précisant que « les huit pays les plus demandeurs sont l'Angleterre, l'Arabie saoudite, l'Argentine, le Brésil, les États-Unis, la France, le Mexique et le Qatar ».

En tout, ce sont un peu plus de 3 millions de billets qui seront attribués (2 millions à la vente et 1 million réservé à la FIFA et à ses partenaires). « Les demandeurs de billets seront informés par courriel de l'issue de leur commande à compter du 31 mai », a fait savoir la Fédération internationale. Une dernière phase de vente « de dernière minute », dont les dates ne sont pas connues, est prévue. C'est le principe du premier arrivé, premier servi qui s'appliquera, et non plus un tirage au sort.

+30 %

Pour les spectateurs venus de l'étranger, les prix des billets individuels pour le premier tour de la Coupe du monde s'échelonnent entre 62 et 200 euros pour un match. Pour la finale, il faut compter entre 550 et 1 460 euros. En moyenne, ils sont 30 % plus chers que lors du Mondial précédent en Russie en 2018.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles