24 Heures du Mans - Alpine engagera deux voitures aux 24 Heures du Mans 2024

·1 min de lecture

Alpine va prolonger, en parallèle avec la F1, son engagement en endurance. La marque française, troisième des 24 Heures du Mans 2021, a annoncé, mardi, le lancement d'un programme LMDh pour engager deux autos dans la catégorie reine, en 2024 et après.

L'équipe Alpine engagera, avec l'écurie Signatech de Philippe Sinault, deux protos LMDh en championnat du monde d'endurance et aux 24 Heures du Mans, à partir de la saison 2024.

Cette implication dans la catégorie reine est dans le droit fil de la relance de la marque Alpine au sein du groupe Renault et de sa participation à la course mancelle, en août dernier, avec une 3e place pour le proto A480 ex-LMP1 2020, qui était encore autorisé cette saison.

En GP et en endurance
Mais pour les années à venir et affronter Toyota, Peugeot, Ferrari, Porsche, Audi, Cadillac, Glickenhaus... Alpine devra présenter un nouveau modèle. La marque française a choisi, comme le prévoit le règlement LMDh, l'un des quatre châssis client obligatoires (très probablement le Français Oreca) mais elle développera son propre moteur hybridé, au sein de l'usine compétition de Viry-Châtillon, en Essonne.

lire aussi
Toute l'actualité de l'auto-moto

D'ici deux ans (le temps nécessaire pour concevoir et développer le nouveau prototype), Alpine sera donc l'une des rares marques avec Ferrari - en attendant peut-être l'arrivée d'Audi et Porsche en F1 - à s'aligner à la fois dans des Grands Prix et en endurance.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles