24 heures du Mans, Indycar, Dakar, la parenthèse dorée de Fernando Alonso en dehors de la Formule 1

Alexandra Lopez
·1 min de lecture

Il est de retour à ses premiers amours. Deux ans après avoir quitté les circuits de Formule 1, Fernando Alonso fait son grand come-back dans la catégorie reine du sport-auto cette saison. Il pilotera pour l’écurie française Alpine au côté d’Esteban Ocon. S’il n’a pas pris le volant d’une F1 depuis fin 2018, l’Espagnol n’a pas chômé pendant ces deux saisons. Des 24 heures du Mans aux 500 Miles d’Indianapolis en passant par le Dakar, Fernando Alonso n’a jamais lâché le volant.

Doublé aux 24 heures du Mans

Le 16 juin 2019, Fernando Alonso est sacré champion du monde d’Endurance. Un titre qu’il obtient après avoir réalisé une saison 2018-2019 de haut vol. Tout commence lorsqu’il remporte, le 5 mai 2018, les 6 Heures de Spa-Francorchamps, sa première course en endurance alors qu’il court toujours en F1. Associé à Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima le pilote espagnol réalise des débuts impressionnants dans la spécialité, au volant de la Toyota Nº8.

La saison continue sur les chapeaux de roue puisque le 17 juin il monte sur la plus haute marche du podium pour sa première participation aux...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi