24 Heures du Mans - Les Toyota aux deux premières places après huit heures de course aux 24 Heures du Mans

·2 min de lecture

Les deux Toyota pointaient en tête des 24 Heures du Mans à minuit, après huit heures de course. Toujours la n°7 devant la n°8. Dans le clan Toyota, malgré des crevaisons sur les GR010 et un accrochage pour la n°8 de Sébastien Buemi au départ, les huit premières heures des 24 Heures se sont déroulées globalement sans encombre. Pas de gros soucis de fiabilité, comme on pouvait peut-être le craindre pour la nouvelle Hypercar, et un premier tiers de course plutôt tranquille. À minuit, la n°7 (Conway - Kobayashi - Lopez) était en tête avec un peu plus d'une minute d'avance sur la n°8 (Buemi - Nakajima - Hartley), qui s'est bien remise de son premier tour chaotique. lire aussi Suivez les 24 Heures du Mans en direct sur la chaîne L'Équipe Jusqu'à 23 h 10, l'Alpine n°36 (Negrao - Lapierre - Vaxivière) pointait à un seul tour de la Toyota leader, handicapée par ses relais plus courts (13 tours maximum contre jusqu'à 15 pour la GR010) et un passage au stand imprévu pour changer le panneau arrière à cause de feux défectueux. Mais Matthieu Vaxivière est parti à la faute à la première chicane des Hunaudières, après avoir mis deux roues en dehors de la piste pour doubler des GT. Une erreur qui a coûté trois minutes environ à l'écurie française, puisque la voiture est restée bloquée dans les graviers. Et se retrouvait 5e à deux tours à minuit.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Chez Glickenhaus, si la 708 (Derani - Mailleux - Pla) était troisième à deux tours, la 709 (Briscoe - Westbrook - Dumas) était devancée par plusieurs LMP2 et n'occupait que la 11e place à quatre tours. En LMP2, la lutte était comme attendue assez intense, avec quatre voitures dans la même tour, et les deux Team WRT, les n°31 (Frijns - Habsburg - Milesi) et n°41 (Kubica - Delétraz - Ye) menaient les débats. En GTE Pro et GTE Am, deux Ferrari 488 de la même écurie, AF Corse, la 51 et la 83, étaient les leaders de leur catégorie. lire aussi Toute l'actu des 24 Heures du Mans Le choc de la Richard Mille Racing Team #1 vu de l'intérieur

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles