"Dans 30 ans, 5 millions d'animaux marins risquent de mourir" à cause du plastique avertit Yvan Bourgnon, à la tête d'un projet de bateau écologique

Coralie Salle
·1 min de lecture

Pouvez-vous présenter votre navire, le "Manta" ?
Yvan Bourgnon : "Le "Manta" est un bateau qui va collecter des déchets en mer de manière conséquente. Le projet est né en 2016 et pendant deux ans, nous nous sommes demandé s’il était faisable ou non. Au début, on voulait seulement récupérer les ordures et les rapporter sur la terre ferme, mais on a pensé qu'on pouvait faire mieux que ça. Du coup, l’idée de ramener nous-même nos déchets et de les transformer est arrivée. D'autre part, on veut que le bateau soit écologique. On travaille aussi au niveau de l’autonomie énergétique, pour que le navire consomme le minimum de gazole possible et compte une faible empreinte carbone. Aussi, comme la problématique du plastique des océans est assez récente, on décide de bosser avec des professionnels de la science. Sur ce bateau, il va y avoir huit à dix scientifiques à bord, présents 250 jours par an, pour effectuer leurs missions et analyser le plastique et la pollution. Ensuite, nous partagerons ces données avec les pays pollueurs et la communauté scientifique. Ce projet devrait être opérationnel en 2024."

Comment va fonctionner ce catamaran ?
YB : "Pour commencer, le bateau mesure 56m de long et 26 de large. Deux tapis roulants vont descendre à un...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi