30 ans de suspension pour un joueur amateur auteur d'une agression sur un arbitre

(P. Lahalle/L'Équipe)

Auteur présumé d'un coup de coude au visage d'un arbitre lors d'une rencontre de Régional 2, le 12 novembre, un joueur du Blanc (Indre) a écopé d'une suspension de trente ans.

Deux semaines après avoir annoncé la suspension d'un joueur de Bourges pour seize ans à la suite de l'agression d'un arbitre lors d'une rencontre de Régional 2 (septième Division) datant du 22 octobre, la commission de discipline de la Ligue du Centre-Val de Loire de football a prononcé jeudi une sanction encore plus lourde à l'encontre d'un joueur du Blanc (Indre) : 30 ans de suspension.

Cinq points de pénalité pour Le BlancSoupçonné d'avoir porté un coup de coude au visage l'arbitre de la rencontre face à Fussy-Saint-Martin, le 12 novembre, le joueur devra par ailleurs s'acquitter d'une « amende complémentaire » de 234 euros, en plus de l'amende habituelle en cas de suspension. Son club, qui avait rapidement « condamné fermement » cet acte et présenté ses « excuses » à l'arbitre agressé et à sa famille, ainsi qu'aux acteurs du football local, se voit retirer cinq points au classement, en plus d'avoir match perdu et d'une amende de 500 euros.

En réponse à ces deux agressions, l'instance régionale avait décidé, en concertation avec ses six Districts, de reporter toutes les rencontres prévues sur son territoire les 26 et 27 novembre, dans le cadre d'une opération « Stop à la violence ! ».

« C'est ce que j'attendais, commente Antonio Teixeira, président de la Ligue Centre-Val de Loire, par téléphone. J'attendais des sanctions exemplaires. [...] On ne fera aucun cadeau : soit on lutte contre les incivilités, soit on ne lutte pas. On ne peut pas faire de la demi-mesure. » Le dirigeant déplore ces incivilités, et annonce qu'il le fera savoir lors d'un bureau des collèges prévu samedi en prévision de la prochaine assemblée fédérale : « Lors de la présentation des textes, je vais intervenir pour qu'on sanctionne plus fort, au moins au niveau de la protection des arbitres. Qu'on montre qu'on a besoin d'eux. » Il prévient : « On va aussi être plus sévères parce qu'il y a aussi des problèmes autour des terrains. Dans le milieu amateur, il faut aussi penser à ça. Il y a des paroles, des insultes : on va faire passer des consignes, et on prendra les décisions qu'il faudra si, dans les clubs, on ne fait pas ce qu'il faut pour éloigner ces pseudo-supporters qui viennent pour insulter. Il faut qu'un respect se mette place. Je suis très satisfait des décisions qui ont été prises et j'espère qu'elles serviront. On n'hésitera pas à en prendre d'autres s'il le faut. On perd trop d'arbitres, il faut qu'on montre qu'on travaille avec eux. »

Le président de la Ligue Centre-Val de Loire rappelle aussi que les sanctions prononcées ces dernières semaines sont des sanctions « sportives », et que deux plaintes ont été déposées par ailleurs.

lire aussi : Toute l'actu du foot amateur