4 000 km et 70 jours en kayak : le défi en solitaire de Cyril Derreumaux

Cyril Derreumaux sur son kayak en Californie. (Teresa O'Brien)

Après une première tentative infructueuse en juin 2021, Cyril Derreumaux s'apprête à repartir en mer ce mardi pour tenter de relier Monterey, en Californie, et Hawaï en kayak. Une traversée de plus de 4 000 kilomètres et environ 70 jours, sans assistance et en solitaire, attend le Français.

Traverser l'Océan Pacifique de Monterey (Californie) à Honolulu (Hawaï) en kayak, tel est le défi que s'est lancé Cyril Derreumaux il y a maintenant trois ans. Une traversée qu'il a déjà réalisée en juin 2016 en bateau à rame, lors de la Great Pacific Race. Le Français, alors en équipe avec trois autres personnes, avait remporté la course en 39 jours, signant un record du monde.

Fort de cette expérience, cet expatrié installé en Californie a décidé de refaire la traversée... en kayak et, surtout, en solitaire. « C'est vraiment ça le défi parce que toutes mes autres aventures étaient en équipe, explique cet extraverti qui appréhende de passer 70 jours seul. Tout le monde me demande pourquoi je le fais et je n'ai pas vraiment de réponse. Je sais que je vais apprendre quelque chose de crucial qui va influencer les 45 prochaines années de ma vie - je ne sais pas quoi, mais je sais que ça va être très, très important. »

lire aussi
Relier San Francisco et Hawaï à la rame, le défi du kayakiste Cyril Derreumaux

Des premiers jours cruciaux
Sa première tentative en juin 2021 a échoué en raison des conditions météorologiques qui se sont dégradées « plus rapidement que prévu », l'incitant à se faire secourir. Il va repartir un an plus tard, ce mardi 21 juin, après que Michel, routeur météo, lui a donné le feu vert. « Il faut une fenêtre de 2-3 jours sans vent pour pouvoir partir suffisamment loin des côtes et arriver à un moment où les vents seront portants, détaille le kayakiste dont la vitesse de croisière est d'à peu près 3 km/h. Juin est le moment idéal pour partir car les journées sont plus longues et les températures meilleures et, en estimant une traversée de 70 à 90 jours, ça permet d'arriver avant la période des ouragans du Pacifique. »

Pour réussir cette traversée que seul Ed Gillet a réalisée en 1987, Cyril Derreumaux a fait fabriquer un bateau sur mesure en Angleterre. S'il a effectué quelques modifications sur son kayak de sept mètres de long, c'est surtout un changement d'attitude qu'il va opérer pour cette deuxième tentative.

« Contrairement à la première traversée, il va falloir que je parte dans un état d'esprit plus compétitif qu'aventurier, que je me donne une discipline au jour le jour comme si c'était une course, explique le Français de 45 ans. Je vais partir en mode compétition et j'essaierai de me reposer quand les conditions sont meilleures. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles