Il y a 45 ans, Nice et Bastia se livraient une véritable guerre

SO FOOT
·1 min de lecture

Des appels téléphoniques anonymes ponctués de menace, des séances d'entraînement sous surveillance policière, des alertes à la bombe, et... une explosion, au magasin de sport de Jean-Noël Huck. En avril 1976, juste avant la première vague d'attentats du Front de libération national corse sur fond de nationalisme naissant, les joueurs de Nice vivent un véritable cauchemar. La faute à un match de football complètement dingue où ils ont eu peur pour leur vie, et plus globalement à une haine féroce entre leur club et celui de Bastia. Pour comprendre l'ampleur de l'engrenage, il faut justement revenir sur cette rivalité bien plus que sportive.



Au milieu des années 1970, le Sporting et l'OGCN s'amusent à se détester depuis quelques saisons. Dès le 26 novembre 1972, au stade Armand-Cesari, une altercation entre Ilija Pantelić et Dick van Dijk se termine par exemple en envahissement de terrain. "…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com